Archives de catégorie : Formula E

DS Virgin Racing continue de marquer de gros points à Berlin

Communiqué de presse – Résumé du week-end, Berlin, le 11 juin 2017


  • José María López et Sam Bird se classent dans les points en cinquième et septième positions.
  • Les pilotes ont fait face à des conditions délicates lors de la plus longue course de Formula E de l’histoire.
  • DS Virgin Racing prépare déjà les deux prochaines manches programmées à New York avec le quatrième rang du championnat.

Après avoir déjà placé ses deux monoplaces dans les points samedi, DS Virgin Racing poursuit son impressionnante moisson lors de la seconde course du week-end berlinois.

Organisée sur l’aéroport de Tempelhof, cette huitième course de l’année a permis à José María López et Sam Bird de décrocher les cinquième et septième places pour conforter la quatrième position de l’équipe avant de partir à New York, avec quarante points d’avance sur leurs premiers rivaux.

Les essais de la matinée ont une nouvelle fois mis en lumière les performances des DSV-02 avec un meilleur temps pour José María López lors de la seconde session, en signant le meilleur temps de tout le week-end. Le rythme a continué en qualifications avec le passage des deux pilotes en Super Pole, grâce aux deux meilleurs temps. Mais José María López et Sam Bird ont manqué la première ligne en se plaçant aux troisième et quatrième rangs.

Lopez et Bird ont pris un bon départ pour entamer les 46 tours d’une course qui s’annonçait cruciale dans la gestion de l’énergie. L’un derrière l’autre dans le top 5, Bird a tenté un dépassement dans le premier virage sur dix-septième tour, mais l’Argentin a défendu sa position, coûtant du temps et quelques places.

Le Britannique a regagné un rang lors du passage par le stand. À quelques tours de l’arrivée, les deux pilotes ont pointé en sixième et septième positions. López s’est emparé de la cinquième place dans l’épingle aux dépens de Jean-Eric Vergne, pour conserver ce top 5 jusqu’à l’arrivée. Bird a tenté, lui aussi, de passer Vergne, mais il a dû se contenter du septième rang.

José María López : « L’équipe a réalisé un travail remarquable lors des deniers ePrix et nous savons que nous pouvons encore progresser sur notre rythme de course. Tout le monde travaille dur et nous avons été capables de marquer de gros points. »

Sam Bird : « C’est dommage de ne pas avoir pu en faire plus aujourd’hui. Globalement, je suis satisfait de marquer des points supplémentaires. L’équipe m’a confié une bonne voiture, mais nous allons devoir travailler sur notre consommation d’énergie et essayer de nous améliorer pour les prochaines courses. »

Team Principal de DS Virgin Racing, Alex Tai, explique :
« Aujourd’hui, l’augmentation des températures et la distance de la course ont rendu cet ePrix difficile pour nos deux pilotes. Mais nous sommes satisfaits de marquer des points supplémentaires au championnat. Clairement, la performance est là comme le prouvent nos temps de qualifications. Je sais que l’équipe peut travailler sur cette base pour aller décrocher des podiums. »

Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance, ajoute :
« Ce fut un bon week-end pour l’équipe et une vraie satisfaction de revoir nos deux pilotes en Super Pole aujourd’hui. Ce résultat nous aide à renforcer notre position au championnat. Nous allons désormais travailler pour améliorer notre rythme en course à New York pour viser de meilleurs classements. »

Les prochaines courses (9 et 10) du Championnat Formula E de la FIA se tiendront pour la première fois à New York les 15 et 16 juillet.

Enregistrer

José Maria Lopez gagne dix places à Buenos AIres !

Communiqué de presse – Résumé du week-end, Buenos Aires, le 19 février 2017


  • DS Virgin Racing a montré sa compétitivité durant les essais de l’ePrix de Buenos Aires, sans parvenir à concrétiser.
  • Vainqueur l’an passé, Sam Bird n’a pas été en mesure de défendre ses chances après un contact en début de course.
  • Parti en dernière position, le héros local José María López a gagné dix places au coeur du peloton pour marquer le point du dixième rang.

DS Virgin Racing arrivait avec de grandes ambitions au départ de la troisième course de la saison. Sam Bird s’était imposé à Buenos Aires l’an passé, tandis que le triple Champion du Monde WTCC José María López était le seul Argentin sur la grille de départ.

Dès les premières séances d’essais, l’équipe montrait sa compétitivité. José María López signait le temps de référence de la première session, avant que Sam Bird ne lui succède durant la seconde. Mais les conditions d’adhérence changeantes empêchaient Sam Bird d’entrer en Super Pole. Le Britannique se contentait de la dixième place des qualifications. En heurtant un mur, José María López terminait avec le dix-huitième temps.

À l’extinction des feux, les deux pilotes DS Virgin Racing entamaient leur remontée. Sam Bird commençait sa course en s’emparant de la neuvième position, pendant que José María López passait de la vingtième à la dix-septième place avant une neutralisation dès le deuxième tour.

Deux tours plus tard, la DSV-02 de Sam Bird était tassée contre un mur. Malgré une suspension arrière gauche endommagée, le pilote britannique rentrait au stand au cinquième tour avec l’intention de décrocher le meilleur tour en course. Il réussissait son entreprise, avant que Felix Rosenqvist ne soit encore plus rapide en fin de course. Sam continuait d’attaquer jusqu’à ce que la piste glissante ne l’envoie dans un mur durant l’ultime boucle.

De son côté, José María López animait la course. Il passait un à un ses rivaux. Nick Heidfeld et Daniel Abt s’inclinaient, alors que l’Argentin se montrait capable de rester en piste jusqu’au 20e tour avec seulement 1% de batterie, quand la majorité du peloton s’était déjà arrêtée.

Avec sa seconde monoplace, José María López reprenait la piste en quatorzième position, avant de s’attaquer à Stéphane Sarrazin et Antonio Felix Da Costa. L’Argentin faisait lever les foules en réussissant ces dépassements puis en passant avec succès à Robin Frijns et Mitch Evans dans l’avant-dernière rotation, pour faire son entrée dans un top 10 finalement dominé par Sébastien Buemi, Jean-Eric Vergne et Lucas di Grassi.

Alex Tai, Team Principal, commente :
« Ce fut une journée compliquée pour Sam. Il a montré son niveau de compétitivité lors des premiers essais, mais un fait de course l’a empêché de signer un bon résultat. Je suis heureux de constater la progression de Pechito. C’est un vrai compétiteur. Je sais que nous allons le voir briller cette saison. Je voudrais également remercier DS Performance et notre équipe d’ingénierie pour nos avancées sur les performances de notre voiture. Si nous continuons comme ça, les résultats vont venir. »

« Ce fut une course positive pour Pechito »,
ajoute Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance.
« Sa gestion de l’énergie avec un arrêt parmi les derniers montre sa progression rapide en Formula E, pour ce qui n’est que sa troisième course. Même si Sam n’a pas été chanceux, son rythme, comme celui de Pechito, témoigne de la compétitivité de notre DSV-02. »

À l’arrivée de la course, José María López explique :
« Je suis heureux d’avoir été en mesure de remonter au classement devant mes supporters. J’ai pris confiance dans ma gestion de l’énergie et je me sens de mieux en mieux au fil des tours que je boucle avec la DSV-02. »

« Ce sont des choses qui arrivent », enchaine Sam Bird.
« Je reste néanmoins satisfait par la vitesse de la voiture durant les premiers tours. Espérons que je pourrai en faire davantage à Mexico !
»

btn-communique-presse

DS Performance préfère TOTAL !

Communiqué de presse – Versailles, le 14 février 2017


  • Dans le cadre de l’accord global reconduit jusqu’en 2021 entre Total et le groupe PSA, TOTAL accompagnera DS Performance dans son engagement en Championnat FIA Formula E.
  • L’expertise de Total va profiter à la monoplace DSV-02, conçue par DS Performance et alignée en compétition.
  • Ce partenariat est centré sur le développement de produits dédiés, lubrifiants et fluides, permettant une optimisation du rendement de la monoplace en matière de puissance, ainsi qu’une meilleure gestion de sa consommation énergétique.

Initiée dans les années 1960 sous le signe de l’innovation lorsque Total a élaboré différents lubrifiants et fluides pour la DS, la collaboration entre DS et Total voit s’ouvrir un nouveau chapitre.

En effet, dès le prochain ePrix de Buenos Aires (18 février 2017), la DSV-02 bénéficiera d’un lubrifiant de transmission formulé sur mesure par les ingénieurs du Centre de Recherche de Total à Solaize (CReS). Ce produit permet l’optimisation du rendement de la boîte de vitesses et ainsi améliore l’efficacité énergétique de la voiture. A court terme, Total proposera également à l’équipe d’autres produits, actuellement en cours de développement, dont des fluides destinés à optimiser le refroidissement du moteur et de son contrôleur. Ils permettront une réduction sensible de la consommation électrique de la DSV-02, et offriront dès lors une meilleure gestion de la performance en course.

Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance :
« Si DS Performance a choisi la Formula E, c’est qu’il y existe un extraordinaire terrain de recherches qu’aucune autre discipline de sport automobile n’offre actuellement. À chaque stade du développement de notre DSV-02, nous découvrons des solutions à de nouvelles contraintes. Ce partenariat avec Total, dont la réputation n’est plus à faire, nous a déjà permis de gagner en efficience. Les lubrifiants, fluides et graisses élaborés par leurs chercheurs vont nous apporter un gain significatif en termes de performances et nous autoriser à pousser encore plus loin nos recherches. »

« Formula E incarne l’expression sportive de l’évolution de l’industrie automobile au regard du mix énergétique », estime pour sa part Pierre-Gautier Caloni, Directeur Total Compétition & Sponsoring.
« Les valeurs de ce championnat sont partagées par Total. Ce partenariat avec DS Performance va ainsi permettre à nos ingénieurs d’élaborer, développer et tester dans des conditions de sollicitation extrêmes des lubrifiants, fluides et graisses spécifiques. A terme, un transfert de technologies permettra aux propriétaires de véhicules électriques de bénéficier de ces produits. En effet, chez Total, ce sont les mêmes chercheurs qui formulent les gammes compétition et celles destinées au grand public. Véritable laboratoire du «mieux rouler», la Formula E apporte une réelle valeur ajoutée à la mobilité de tous. »

btn-communique-presse

Enregistrer