Grand Prix d’Italie (Monza) 6 septembre 2015

LES RB11 DANS LE TOP 10

Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat prennent des points à Monza, où Lewis Hamilton signe une nouvelle victoire pour affermir son leadership.

cr

 Le n°1 mondial en patron

Après avoir signé samedi sa septième pole position consécutive à Monza, Lewis Hamilton n’est plus qu’à une unité du record détenu par Ayrton Senna (8 entre 1988 et 1989). Surtout, le n°1 mondial s’est envolé hier à l’extinction vers une victoire sans rémission, la septième de la saison, alors que son coéquipier Nico Rosberg a été contraint à l’abandon (moteur). Le Britannique creuse donc l’écart au classement en portant son avance à 53 points sur l’Allemand, lequel voit Sebastian Vettel, deuxième devant les tifosi, revenir à 21 longueurs. Mention spéciale à Felipe Massa, troisième devant la seconde Williams aux main de Valtteri Bottas, mais aussi à Kimi Räikkönen, cinquième au prix d’une superbe remontée, devant les deux Force India dont la nouvelle spécification confirme le regain de forme.

Ricciardo souffle le show

Rejeté en dix-neuvième position sur la grille de départ (pénalité consécutive au changement de pièces sur son groupe propulseur Renault), l’Australien Daniel Ricciardo a livré une belle prestation pour boucler ce GP d’Italie à la huitième place. Avec également Daniil Kvyat dixième à l’arrivée, Infiniti Red Bull Racing place ses deux RB11 dans les points pour la sixième fois de la saison après douze Grands Prix.

Grosjean déçu

Après un remarquable podium à Spa-Francorchamps, Romain Grosjean n’a pas eu le loisir de s’exprimer à Monza depuis une huitième position relativement satisfaisante sur la grille. En effet, harponné par Felipe Nasr (Sauber) au premier virage, le Français a du renoncer au deuxième tour, une suspension arrière de sa Lotus ayant été endommagée lors du contact.

Prochain rendez-vous : GP de Singapour (Marina Bay – 20 septembre)