Endurance Huit Heures – d’Oschersleben

Nouveau leader

Deuxième des Huit Heures d’Oschersleben, le team Kawasaki a repris la première place du classement général du championnat du monde d’Endurance. Le titre se jouera dans un mois sur le circuit de Suzuka.

Contrainte à l’abandon après moins de deux heures de course en Slovaquie, l’équipe de Gilles Stafler avait à cœur de se racheter à l’occasion des Huit Heures d’Oschersleben, avant-dernière épreuve du championnat du monde d’Endurance. Les pilotes Kawasaki ont été à la hauteur. Dès les essais, Jeremy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa se sont mis en évidence en allant décrocher la pole position. « Même si elle n’est pas déterminante pour une course d’Endurance, la première place sur la grille de départ offre aujourd’hui cinq points à l’équipage qui la réalise », rappellait Gilles Stafler. Et quand on a à rattraper dix points sur le nouveau leader, à savoir le SERT, depuis la dernière course en Slovaquie, cela méritait de faire un petit effort en qualification. Encore fallait-il ensuite transformer l’essai en course. Ce que Guarnoni et Nigon ont fait brillamment. Les deux Français ont en effet enchaîné les relais à deux. Une stratégie qui a payé puisqu’ils ont réussi à amener la Kawasaki n°11 sur la deuxième marche du podium. « David était ce week-end aussi rapide que Jeremy et Erwan, mais son pilotage est malheureusement plus gourmand en carburant, explique le patron du SRC. Le faire rouler en course nous aurait coûter un ravitaillement supplémentaire et nous ne pouvions pas nous le permettre. » En Allemagne, l’objectif de l’équipe Kawasaki était d’essayer de récupérer les commandes du championnat au SERT. « Quand Gregg Black est tombé, nous n’avons pas pris de risque mais calquer notre course sur celle de la Suzuki », poursuit Stafler. Seulement dixième sous le drapeau à damier, l’équipage du SERT a donc rendu la première place du classement général au team SRC Kawasaki. Le patron des Verts espère désormais pouvoir participer à la finale du championnat à Suzuka pour essayer d’y décrocher le titre mondial, fort de ses cinq points d’avance.