Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Australie

Mir retrouve le chemin du podium

Joan Mir a mis fin à une difficile période en remontant sur le podium à l’occasion du Grand Prix d’Australie. Une deuxième place qui permet par ailleurs au champion du monde Moto3 de remonter à la cinquième place du classement Moto2.

Les courses

Malgré une qualification encore difficile et une modeste quatorzième place sur la grille de départ, Joan Mir a réalisé une course magnifique sur le circuit de Phillip Island, là où l’an dernier il avait coiffé sa couronne de champion du monde Moto3. Le couteau entre les dents, l’Espagnol est parvenu à arracher une très belle deuxième place après s’être longtemps bagarré en compagnie de Binder et Vierge. Encore sonné après une nouvelle chute aux essais, Alex Marquez s’est lui classé septième. En MotoGP, Franco Morbidelli a décroché son meilleur résultat en MotoGP en franchissant la ligne d’arrivée en huitième position. Pour la quatrième fois depuis le début de l’année, Tom Lüthi a lui fini à la porte des points en seizième position.

Le championnat

Grâce aux vingt points empochés en Australie, Joan Mir occupe désormais la cinquième place du classement Moto2 à seulement trois points du quatrième, Lorenzo Baldassari. Désormais sixième au championnat, Alex Marquez perd lui une position au profit de son coéquipier. En MotoGP, toujours quatorzième, Franco Morbidelli conforte sa première place au classement du “Rookie of the Year”.

L’histoire

Présente au calendrier des championnats du monde de vitesse depuis 1989, l’Australie organisait cette année son trentième Grand Prix. Si les deux premières éditions s’étaient déroulées à Phillip Island, l’épreuve s’était ensuite déplacée sur le circuit d’Eastern Creek, du côté de Sydney, dans l’Etat de New South Wales. Elle s’y est tenue durant six ans, avant de revenir dans l’Etat de Victoria. Depuis 1997, le circuit de Phillip Island est le théâtre de mémorables bagarres. « Cette piste est unique, explique Franco Morbidelli. Au-delà de sa situation géographie et de la vue incroyable qu’il offre sur l’océan, le circuit de Phillip Island propose un challenge unique. C’est un tracé très rapide, avec peu de freinages et de nombreuses courbes très techniques qui s’enchaînent les unes aux autres. C’est ce qui offre aux spectateurs de courses toujours très disputées. » Ajoutons à cela des conditions météos toujours très chaotiques -du vent, des averses et une température toujours très fraîche en ce printemps austral-, et tout est réuni pour un spectacle à couper le souffle.