Championnat du Monde Superbike – France

Rea quatre étoiles

Intouchable lors des deux courses organisées sur le circuit de Magny-Cours, Jonathan Rea a ajouté une quatrième étoile à son maillot de champion du monde.

Les courses

Son nouveau titre de champion du monde, Jonathan Rea l’a savouré en famille. Vainqueur samedi après-midi de la première course du week-end devant son coéquipier Tom Sykes, le pilote Kawasaki a eu le plaisir de voir son père monter sur le podium pour récupérer le trophée remis à l’équipe de Guim Roda. « Une super surprise, raconte le quadruple champion du monde. Je dois beaucoup à mon père, on a tellement voyager ensemble quand j’étais gamin sur les courses de motocross. Mes parents ont toujours été à mes côtés et sans eux je n’aurais jamais été là aujourd’hui. » Histoire de parfaire son week-end à Magny-Cours, Rea n’a pas manqué d’enfoncer le clou le lendemain en décrochant sa quatorzième victoire de la saison. Cette fois, le Britannique s’est imposé devant Davies et Van der Mark, Tom sykes se classant quatrième, au pied du podium. Du côté de l’équipe Pucetti, Razgatlioglu a terminé huitième samedi et douzième dimanche. En Supersport, Okubo et Barbera ont réalisé un tir groupé dans le top dix en se classant neuvième et dixième.

Le championnat

Avec désormais cent trente-cinq points d’avance et encore quatre courses à disputer, Jonathan ne peut plus être rejoint par Chaz Davies, son dauphin au classement général. Quatrième, Tom Sykes peut en revanche encore prétendre à la troisième place du championnat, puisqu’il ne compte que trente-six points de retard sur Michael Van der Mark. Razgatlioglu occupe la dixième place avec cent vingt points. En Supersport, Okubo pointe en treizième position avec trente-deux points. Barbera occupe la dix-neuvième place.

L’histoire

En s’imposant à Magny-Cours, Jonathan Rea a décroché son quatrième titre de champion du monde Superbike, rejoignant ainsi dans le livre des records un certain Carl Forgarty, légende de la discipline. Comme son compatriote, Rea a remporté ses quatre étoiles avec le même constructeur. Le Britannique compte désormais 53 victoires en vert, ce qui fait de lui le pilote le plus victorieux pour une marque, en l’occurrence Kawasaki. Un record que détenait jusqu’à présent Troy Bayliss pour le compte de Ducati. Titré en France comme l’an dernier, alors qu’il reste encore deux rounds à disputer, le pilote Kawasaki est en train d’écrire l’une des plus pages de l’histoire du Superbike. Avec huit victoires de suite –quatorze depuis le début de la saison-, Rea n’est plus qu’à une longueur de Colin Edwards et de Neil Hodgson qui, en leur temps, avaient réussi à gagner à neuf reprises d’affilée. Le pilote Kawasaki qui a par ailleurs établi un nouveau record avec ses cent trente-et-un podiums pourrait bien profiter de la prochaine épreuve en Argentine pour s’installer définitivement au firmament de l’histoire du Mondial Superbike.