Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de Saint-Marin

Morbidelli repasse devant Syarhin

En terminant à la douzième place du Grand Prix de Saint-Marin, Franco Morbidelli repasse devant Hafizh Syahrin au classement du “Rookie of the Year”.

Les courses

En verve aux essais, neuvième après quatre tours de course, Franco Morbidelli a bien entamé son Grand Prix national, lui qui vit à quelques kilomètres du circuit de Misano. A la lutte avec Bautista et Iannone, le champion du monde Moto2 en titre a malheureusement souffert quand ses pneus ont commencé à se dégrader. « Au fil des tours j’ai commencé à rencontrer des problèmes et j’ai dû baisser de rythme car je ne pouvais plus freiner correctement, explique-t-il. Je perdais également trop de temps à l’accélération. » Douzième sous le drapeau à damier, le pilote du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS était finalement satisfait d’avoir pu marquer de précieux points dans son jardin. Pour Tom Lüthi, la treizième épreuve de la saison a tourné au calvaire. Incapable de trouver les bons réglages aux essais, le Suisse a dû se contenter de vingt-deuxième place. « J’ai eu du mal à finir la course, je ne pouvais pas attaquer », regrettait-il à l’arrivée. En Moto2, Joan Mir s’est classé cinquième. « J’ai bien fini la course après avoir eu du mal à trouver mon rythme durant la première partie de ce Grand Prix, soulignait le champion du monde Moto3 en titre. Nous allons devoir comprendre ce qui nous a manqué pour faire mieux lors de la prochaine épreuve à Aragon. » Percuté par un adversaire peu après le départ, Alex Marquez est parvenu quant à lui à remonter courageusement de la 32e à la 18e place.

Le championnat

En inscrivant quatre points à Misano, Morbidelli repasse à la seizième place du championnat MotoGP et devance désormais Hafizh Syahrin au classement du “Rookie of the Year”. En Moto2, Alex Marquez glisse à la sixième place classement général, juste derrière son coéquipier Joan Mir qui profite pour sa part de son nouveau top cinq pour remonter dans la hiérarchie et se rapprocher désormais de Lorenzo Baldassari.

L’histoire

L’an prochain, l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS ne sera plus présente dans la catégorie MotoGP. Ainsi en a décidé son président. « Notre histoire a commencé dans la classe Moto2, dès sa création en 2010, rappelle Marc van der Straten. Nous y avons fait grandir notre équipe et remporté de nombreuses victoires au fil des saisons, allant jusqu’à décrocher le titre de champion du monde en 2014 avec Rabat, puis en 2017 avec Franco Morbidelli. Que ce soit avec Tito, Franco, Alex, ou plus avant avec Scott Redding et Mika Kallio, nous avons obtenu une trentaine de victoires et plus de quatre-vingt podiums en Moto2. Nous sommes ainsi devenus le team de référence de la classe intermédiaire des Grands Prix. En 2015, nous avons décidé de nous lancer également en MotoGP, mais les résultats n’ont jusqu’à présent jamais été ceux que nous espérions. Ce choix de courir dans la classe reine n’a jamais été vraiment le mien, et c’est donc pour cela que j’ai décidé l’an prochain que le team Marc VDS reviendrait à ce qu’il était à ses origines, une équipe familiale destiné à servir de tremplin à de jeunes pilotes talentueux. » En parallèle de ce programme, l’équipe Marc VDS sera également engagée dans les cinq épreuves de nouvelle Coupe du Monde MotoE.