Superbike-Elf-Donington

Championnat du monde Superbike – Grande-Bretagne

Deux solides podiums

En montant à deux reprises sur le podium de Donington, Jonathan Rea a encore accru son avance au classement général. Le pilote Kawasaki compte désormais soixante-quatre points de plus que son adversaire le plus proche au classement général.

Les courses

Si la première marche du podium lui a cette fois échappé, Jonathan Rea n’a pas fait choux blanc pour autant lors de l’étape britannique du championnat du monde Superbike. Le champion du monde en titre a en effet enchaîné une deuxième et une troisième places. « J’ai pu mener quelques tours durant la première course avant de connaître des problèmes de motricité, raconte le pilote Kawasaki. La deuxième course a été difficile pour d’autres raisons. Tout le monde était très agressif durant les premiers tours et j’ai fini avec des crampes aux bras qui ne m’ont pas permis de rester au contact de van der Mark. » Troisième samedi après-midi, Tom Sykes a dû se contenter le lendemain d’une sixième place. Cela faisait sept ans que le pilote Kawasaki n’était pas descendu du podium de Donington… « Je manquais de grip lors de la première course et j’ai fait un mauvais choix de pneu pour la seconde », explique-t-il. En terminant deuxième de la deuxième course, Toprak Razgatlioglu est lui monté sur son premier podium dans la classe reine. Le pilote de l’équipe Pucetti est ainsi devenu le premier Turc de l’histoire à signer un top trois en Mondial Superbike. En Supersport, Sheridan Morais s’est classé neuvième alors qu’Hikari Okubo est tombé au cinquième tour.

Le championnat

Mission accomplie pour Jonathan Rea. Le leader du championnat souhaitait repartir de Donington avec plus de cinquante points d’avance sur Chaz Davies, ce sont désormais soixante-neuf points qui séparent les deux candidats au titre de champion du monde. Tom Sykes se retrouve pour sa part en quatrième position à égalité de points avec le troisième, Michael van der Mark, vainqueur à deux reprises en Angleterre. En Supersport, Sheridan Morais gagne une place, il est quinzième. Le Japonais Okubo lui en perd une, le voilà dix-neuvième.

L’histoire

Tom Sykes est désormais le recordman absolu du nombre de pole-positions en Mondial Superbike. A Donington, son circuit fétiche, surnommé par les siens “Doningtom”, le Britannique a obtenu sa quarante-quatrième Superpole. Fin février, en Australie, Sykes avait égalé le record jusque-là détenu par Troy Corser. Le voilà désormais seul devant. Clin d’œil de l’histoire, c’est Roger Burnett, l’homme qui avait signé la première pole position en Superbike, en 1988, sur ce même circuit de Donington, qui a décerné à l’ex-champion du monde son nouveau trophée. Sur les trente-quatre victoires qu’il compte aujourd’hui dans la catégorie, Tom Sykes en a obtenu neuf sur la piste anglaise. « Décrocher ce record à Donington, c’est juste extraordinaire, a commenté le coéquipier de Jonathan Rea. Sur mes terres, devant mes supporters, mes amis et ma famille… Je suis par ailleurs très fier d’avoir obtenu ses quarante-quatre Superpole avec Kawasaki. J’ai toujours accordé beaucoup d’importance à cette performance car elle signifie qu’on est le pilote le plus rapide de la grille. Décrocher le meilleur chrono d’une séance de qualification exige beaucoup de concentration. Il faut être capable de tirer le meilleur de son matériel, passer du calme absolu à la tempête en un claquement de doigt. Il faut avoir le bon feeling avec sa moto dès le tour de lancement, faire chauffer correctement ses pneus et faire une confiance aveugle à son matériel pour reculer les limites. Rentrer plus fort dans les virages, accélérer plus tôt… C’est un exercice très excitant. »