MotoGP – Grand Prix du Japon

Morbidelli enchaîne

Comme à Alcañiz il y a trois semaines, Franco Morbidelli est à nouveau monté sur le podium Moto2 au Japon. Tito Rabat a lui retrouvé les points en MotoGP.

 

FRANCO MORBIDELLI ITA  ESTRELLA GALICIA 0,0 MARC VDS  KALEX Moto2  GP Japan 2016 (Circuit Twin Ring Motegi) 14-16/10.2016   PSP/ Lukasz Swiderek  www.photoPSP.com

Les courses

En terminant troisième comme lors de la dernière course en Aragon, Morbidelli a obtenu au Japon son cinquième podium en huit courses. Une série de résultats qui confirme la montée en puissance du pilote de l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS. Parti de la première ligne, Morbidelli a roulé un bon moment derrière Lüthi, futur vainqueur, avant de devoir laisser la deuxième place à Zarco. Attaqué en fin de course par Nakagami, l’Italien a immédiatement répliqué pour conserver son podium. En quête lui aussi de son second podium de rang, Alex Marquez est malheureusement tombé en début de course alors qu’il venait de s’emparer de la septième place. En MotoGP, Tito Rabat a terminé quatorzième après deux Grands Prix à l’issue desquels il n’avait pu inscrire le moindre point. Moins de réussite en revanche pour Jack Miller qui revenait à la compétition après de longues semaines d’absence. L’Australien a chuté au septième tour alors qu’il espérait finir dans le top dix.

Le championnat

Profitant de son podium et de la chute de Sam Lowes, Franco Morbidelli n’est plus qu’à cinq points de la quatrième place du championnat Moto2. Marquez perd en revanche une place au classement général, le voilà désormais treizième. En MotoGP, Rabat se maintient en vingtième position alors que Miller glisse à la dix-huitième place.

L’histoire

Avec le Grand Prix du Japon, les équipes du championnat du monde MotoGP entament une série de trois courses en trois semaines qui, après Motegi, va les conduire en Australie puis en Malaisie.

« Une intense séquence tout aussi excitante que compliquée à négocier ; Il faut en effet gérer la fatigue de cet enchaînement tout en évitant la blessure qui pourrait compromettre la suite. »

Michael Bartholemy
Patron de l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS.

Délicate, cette tournée outremer l’est aussi pour les hommes du groupe Total qui assurent la fourniture du carburant. Dès le mois d’août, ce sont effet 18 000 litres d’essence, fabriquées dans le centre de recherche Total ACS à Givors, qui ont quitté le port de Rotterdam pour rejoindre le Japon, l’Australie et la Malaisie sur trois bateaux différents.

« Il faut anticiper d’éventuels retard dans le transport maritime ou encore de possibles problèmes de dédouanement, explique . Heureusement, nous disposons pour cela d’un service de logistique très performant. »

Jacky Hutteau,
en charge de la distribution du carburant Elf sur le circuit

Laisser un commentaire