Grand Prix de République Tchèque

Rabat reprend la main

2014 11 GP Brno 04314Dans la lutte que se livrent les deux pilotes Marc VDS Racing pour le titre de champion du monde Moto2, Tito Rabat a repris l’avantage à Brno en enrayant la remontée de son coéquipier.

Les courses

Depuis sa victoire à Barcelone, Tito Rabat n’était plus monté sur le podium. Devancé depuis trois courses par Mika Kallio, le leader du championnat a repris la main en République tchèque en s’imposant avec classe et brio. Qualifié en pole position, Rabat a mené du premier au dernier tour pour s’offrir sa cinquième victoire de la saison ainsi qu’un nouveau record du tour. Malgré des problèmes de mise au point aux essais, Kallio a limité les dégâts en terminant deuxième, permettant ainsi au team Marc VDS de célébrer un nouveau doublé.

2014 11 GP Brno 06130En MotoGP, Stefan Bradl s’est lui aussi remis dans le sens de la marche. Après deux résultats blancs, le pilote Honda LCR a franchi la ligne d’arrivée en septième position. En Moto3, Miguel Oliveira a décroché une honorable septième place en devançant les Honda d’Efren Vazquez et Alex Rins. Arthur Sissis finit vingt-sixième alors que Jorge Navarro est tombé après s’être fait percuter dès le deuxième tour par John McPhee.

 Le championnat

Grâce à sa nouvelle victoire, Rabat reprend cinq points d’avance sur Kallio. Ce sont désormais douze points qui séparent les deux pilotes Marc VDS. Dans la catégorie MotoGP, Bradl reprend la neuvième place à égalité de points avec Bradley Smith. En Moto3, Miguel Oliveira est désormais neuvième à égalité de points avec Enea Bastiannini. Pas de changement pour Sisis et Navarro, 25e et 27e au classement général.

L’histoire

Avec ses deux pilotes en tête du championnat du monde Moto2 alors que la saison vient de basculer dans sa seconde moitié, Michael Bartholemy sait qu’il va avoir fort à faire pour gérer la rivalité entre Tito Rabat et Mika Kallio. « Je ne suis pas inquiet, tout se passe bien dans l’équipe, assure le responsable de l’équipe Marc VDS Racing. Chaque côté du garage s’occupe de son travail. Cette rivalité et cette lutte pour le titre de champion du monde doivent être une émulation, pas un combat interne. On a juste demandé à Tito et Mika de ne pas faire n’importe quoi l’un envers l’autre. Nous avons l’occasion de remporter le titre, il ne faut pas la gâcher. Leur lutte ne doit pas dégénérer, mais je ne suis pas inquiet. Ce sont deux grands garçons. L’objectif, c’est d’essayer de marquer quarante-cinq points à chaque Grand Prix. » Bartholemy sait mieux que quiconque que rien n’est jamais acquis tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. En effet, l’an dernier, Scott Redding menait le championnat quand il s’est blessé en Australie. « Tout le monde doit rester bien concentré sur son travail, rappelle-t-il. C’est à ce prix que nous atteindrons notre objectif. »

Laisser un commentaire