Grand Prix d’Indianapolis

Un Kallio flamboyant

Fort d’une superbe victoire sur le Motor Speedway d’Indianapolis, Mika Kallio revient à sept points de Tito Rabat au classement général du championnat Moto2. La bataille pour le titre entre les deux pilotes Marc VDS Racing s’annonce palpitante.
mika_kallio

Les courses

Malgré une première journée d’essais difficile sur un circuit qui ne lui avait jusqu’à présent jamais vraiment réussi, Mika Kallio a totalement renversé la tendance durant le week-end en s’imposant haut la main après avoir décroché la pole position. Malgré l’arrêt de la course suite à la chute de quatre pilotes alors qu’il avait pris deux secondes d’avance sur ses poursuivants, le Finlandais ne s’est pas laissé perturber par les aléas de la compétition. De nouveau parti en tête, le pilote Marc VDS a parfaitement géré son affaire pour remporter sa troisième victoire de la saison. En proie à des problèmes de grip, Tito Rabat a lui dû se contenter de la quatrième place. Peu en verve sur la piste d’Indianapolis, Bradl est tombé alors qu’il occupait la neuvième place de la course MotoGP. En Moto3, Jorge Navarro a fait de très bons débuts à la place de Livio Loi. Pour sa première course aux Etats-Unis, avec une nouvelle moto et une nouvelle équipe, l’Espagnol a marqué deux points après s’être qualifié en sixième position. Miguel Oliveira a quant à lui glissé sa Mahindra en septième position alors qu’Arthur Sissis s’est classé 21e.

Le championnat

En profitant de sa victoire et de la quatrième place de Tito Rabat sur le circuit d’Indianapolis, Mika Kallio réduit à sept points son retard sur le leader du championnat Moto2. En MotoGP, Bradl glisse en dixième position alors qu’en Moto3 consolide sa huitième place. Pour ses débuts en Grands Prix, Navarro rentre au classement général en 27e position, avec un point de moins que Sissis, 25e du championnat.

 L’histoire

Après trois saisons sous les couleurs Honda LCR, Stefan Bradl a décidé de changer d’équipe pour la saison 2015. « A l’heure où se prépare le futur et où se négocient les contrats pour le prochain championnat, nous avons mis un peu temps à réunir notre budget, explique Lucio Cecchinello. Tout s’est joué après le Grand Prix d’Allemagne. Lorsque j’ai été en mesure de faire une offre à Stefan pour prolonger notre association, celui-ci s’était déjà engagé ailleurs. Avec l’accord du HRC, nous avons donc décidé de proposer sa place à Cal Crutchlow. » Le Britannique n’a pas mis longtemps à donner son accord. « Cal fait partie des pilotes capables de rivaliser avec les “4 fantastiques” que sont Marquez, Rossi, Lorenzo et Pedrosa, se réjouit Christophe Bourguignon, le directeur technique de l’équipe LCR. Cette année est plus difficile pour lui car il n’a pas réussi à s’adapter à la Ducati, mais c’est un pilote qui se donne toujours à 100% et nous sommes très heureux de la perspective de travailler avec lui l’an prochain. Cal est aussi un gros freineur et on sait que c’est le point fort de la Honda. Avec des suspensions Ohlins et des freins Brembo, mais aussi le soutien du HRC, on devrait avoir un package très performant. » Mais avant cela, l’objectif du team Honda LCR reste bien évidemment de finir le championnat 2014 avec Stefan Bradl de la meilleure des manières.

 

Laisser un commentaire