Le verdict de Jyväskylä

Rally Finlande (27 juillet – 30 juillet) – Arrivée

Figurant parmi les évènements-phares de la saison, le Rallye de Finlande a tenu toutes ses promesses, avec un spectacle époustouflant au pays des 1000 lacs. À nouveau, Citroën Total Abu Dhabi WRT a placé ses trois C3 WRC à l’arrivée. Cinquièmes, Craig Breen et Scott Martin obtiennent le meilleur résultat de l’équipe, à l’arrivée d’une course principalement dominée par les machines et les pilotes ‘made in Jyväskylä’.

LE FILM DE LA COURSE

Pour la première fois de la saison, c’est une Citroën C3 WRC qui signait le meilleur temps du shakedown. Malgré des essais d’avant-rallye effectués dans des conditions froides et pluvieuses, Kris Meeke se montrait le plus rapide sur le secteur de Ruuhimäki, réputé pour être représentatif de la suite de l’épreuve. Après une spéciale urbaine pour commencer le jeudi soir, le Britannique se mettait encore en évidence le vendredi matin, avec un chrono à un dixième du scratch.

La suite de cette journée-marathon – avec douze spéciales étalées sur quinze heures – était moins positive pour le vainqueur de l’édition 2016. En manque de confiance, il rentrait dans le rang et perdait du temps supplémentaire en tordant sa direction lors d’un choc avec une pierre. En fin de journée, il occupait la neuvième place, à un peu plus d’une minute du leader.

Dans le même temps, Craig Breen gagnait ses galons d’Irlandais Volant. Installé en troisième position dès l’arrivée de l’ES2, il faisait ensuite preuve d’une grande régularité. Malgré des réglages ou des notes parfois perfectibles, il s’ancrait dans le top 5, en compagnie de quatre pilotes finlandais ! En regagnant Jyväskylä à l’issue de cette longue journée, Craig occupait la quatrième place à 33’’ d’Esapekka Lappi.

Samedi, le programme était à peine moins dense que celui de la veille. Le parcours emmenait les concurrents d’Ouninpohja, la célèbre spéciale souvent comparée à des montagnes russes avec ses 75 sauts le plus souvent négociés à fond !

Lors de la boucle matinale, les pilotes Citroën étaient surpris par le niveau d’adhérence, bien plus faible que la veille. Dans ces conditions, ils n’étaient pas en mesure de rivaliser avec leurs adversaires au volant de C3 WRC moins efficaces. De plus, Kris Meeke était de nouveau confronté à un problème de direction, conséquence de sa touchette de la veille.

Sur une route balayée, le second passage était plus positif. La meilleure performance était à mettre à l’actif de Kris Meeke, auteur du quatrième temps dans Ouninpohja 2. Dans la dernière spéciale, le Britannique perdait une minute à cause d’une crevaison et de l’explosion du pneu qui arrachait une partie de la carrosserie.
Samedi soir, Craig occupait la cinquième place – à moins d’une demi-minute de la deuxième position – tandis que Kris était huitième à trois minutes.

Dimanche, il ne restait que quatre courtes spéciales à parcourir pour rallier l’arrivée. Les écarts étant marqués, les pilotes Citroën choisissaient d’assurer leurs positions. Pilotée par Khalid Al Qassimi, la troisième Citroën C3 WRC rejoignait le podium final en seizième position.

QUESTIONS À YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

Quel bilan tirez-vous à l’arrivée de ce Rallye de Finlande ?
« Nous avons montré que la Citroën C3 WRC continue à évoluer dans la bonne direction. Kris Meeke a fait de bons chronos, notamment en début de rallye avec le meilleur temps du shakedown, puis le deuxième de l’ES2… Ensuite, il n’a pas vraiment réussi à rentrer dans le rythme des premiers et nous savons qu’ici, ce genre de situation se traduit par un décrochage au classement. Ensuite, c’est un peu une spirale infernale : la voiture ne travaille plus comme il faudrait et c’est difficile de revenir. Il est ainsi resté tout au long du week-end derrière Craig Breen, qui a réalisé une très belle course. Pour la cinquième fois de la saison, il termine cinquième. Surtout, il a été pendant la majeure partie du week-end le premier ‘non-Finlandais’. Nous avons vu ce week-end que les pilotes du cru dominaient leur sujet. Les données collectées tout au long de ces trois jours de course nous ont permis de confirmer les domaines dans lesquels nous devons continuer à porter nos efforts. Nous savons que la voiture est plus ou moins à l’aise en fonction des surfaces et des conditions. La fenêtre d’exploitation de la C3 WRC est de plus en plus large, mais nous avons encore du travail devant nous. »

Pouvez-vous maintenant nous dire si le remaniement des équipages en Pologne était une bonne chose ?
« Ce week-end, Kris a eu la bonne approche : lorsqu’il a réalisé qu’il ne serait pas en mesure de jouer la victoire, il a su l’accepter et gérer son rythme pour parcourir l’intégralité des kilomètres et signer de bons chronos lorsque les conditions étaient favorables. L’expérience acquise ce week-end est aussi précieuse pour lui que pour nos ingénieurs. D’une certaine façon, nous sommes revenus aux fondamentaux. »

Dans trois semaines, le WRC va retrouver l’asphalte en Allemagne. Pouvez-vous déjà nous dire ce que vous attendez de cette dixième manche ?
« Avec onze victoires de Citroën depuis 2002, l’ADAC Rallye Deutschland est véritablement notre épreuve fétiche. Au Tour de Corse, nous avions dominé le début de course avant que Kris ne rencontre un problème mécanique. Nous aurons donc une envie de revanche, mais notre approche restera raisonnée. Les routes corses et allemandes n’ont pas grand-chose en commun et nous savons que nos adversaires ont beaucoup travaillé ces derniers mois. Comme convenu, Kris Meeke, Craig Breen et Andreas Mikkelsen seront au volant des C3 WRC engagées à cette occasion. »

Avant cela, Sébastien Loeb prendra le volant de la C3 WRC lors d’une journée d’essais. Que représente cette opération ?
« C’est une idée que j’avais en tête depuis quelques temps et qui a été rendue possible par la création de l’entité PSA Motorsport. Il y a un désir et un intérêt communs à réaliser cet essai. En ce qui nous concerne, cela nous permettra de bénéficier du retour d’expérience du plus grand rallyman de tous les temps. Quant à Seb, il pourra attiser sa curiosité et piloter la dernière génération de World Rally Car. »

Une remontée fantastique de Sam Bird pour s’emparer de la 3ème place du championnat

Communiqué de presse – Montréal, le 29 juillet 2017

  • Sam Bird a gagné treize places pour terminer cinquième de la première course de Formula E organisée au Canada. Il s’empare de la troisième place du championnat Pilotes.
  • DS Virgin Racing n’est plus qu’à 21 points de la troisième place du classement des constructeurs en marquant douze points.
  • Tout se jouera lors de l’ultime course de la saison, disputée demain à Montréal.

     

Après un doublé dans les rues de New York, Sam Bird a une nouvelle fois fait étalage de son talent en gagnant treize places lors du premier ePrix de Montréal. En passant sous le drapeau à damier en cinquième position d’une course mouvementée, il s’empare de la troisième place du classement des pilotes.

Le Britannique a dû batailler en partant depuis le dix-huitième rang pour marquer dix points importants dans les deux championnats. Il permet également à DS Virgin Racing de réduire l’écart dans la quête de la troisième place du classement des constructeurs avant l’ultime course de la saison.

En début de journée, Sam Bird et José María López – de retour après avoir été absent à New York – avaient montré leur compétitivité. Mais en qualifications, un problème de cartographie a limité la puissance disponible à 170 kW au lieu des 200 autorisés.

Partis des huitième et neuvième lignes de la grille de départ d’une course de 35 tours, les deux pilotes ont progressé au classement pour revenir à la porte des points au moment de rentrer au stand durant une neutralisation totale du circuit.

À une dizaine de tours de l’arrivée, Sam Bird parvenait à dépasser José María López avec les deux monoplaces dans le top 10. Mais une erreur de l’Argentin, à l’attaque pour continuer de progresser au classement, l’a envoyé dans le mur extérieur du Virage 8.

Après le passage de la voiture de sécurité, Sam Bird a continué de gagner des places pour franchir la ligne d’arrivée au sixième rang. Le résultat fut transformé en cinquième position avec l’exclusion du pilote Renault e.dams Sébastien Buémi pour une infraction à la règlementation technique.

« J’ai tout donné durant cette course et je suis heureux de ramener de gros points », témoigne Sam Bird. « Évidemment, je suis déçu d’avoir dû m’élancer depuis l’arrière de la grille. Je sais que si nous étions partis devant, l’issue aurait été différente. Ce résultat reste une belle performance. »

José María López ajoute : « C’est décevant pour nous après une telle remontée. Je n’étais pas bien placé après avoir dépassé une autre voiture et j’ai fait une erreur. C’est dommage, car j’ai pu mesurer les progrès de l’équipe depuis ma dernière course. Nous avons certainement le potentiel de nous battre pour un meilleur résultat demain. »

Alex Tai, Team Principal : « Quand on sait que l’on dispose d’une monoplace aussi compétitive, il est toujours frustrant de ne pas se qualifier dans une position plus en rapport avec le réel potentiel de la DSV-02. Le professionnalisme de l’équipe nous a permis de laisser cet évènement derrière nous et Sam a été fantastique. Sa performance nous promet un final de toute beauté. Je sais qu’avec notre compétitivité, si nous parvenons à partir devant, nous finirons devant. »

Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance : « En signant la plus belle remontée lors de ce premier ePrix de Montréal, Sam Bird a une nouvelle fois prouvé que notre DSV-02 était l’une des monoplaces les plus performantes du championnat. Aujourd’hui, nous avons fait une erreur lors des qualifications. Cela nous rappelle à quel point chaque détail compte et surtout que notre performance est le fruit du travail de toute l’équipe. La solidarité et l’implication positive de chacun sont essentielles pour obtenir de grands résultats. Demain, une magnifique ultime course se profile avec des podiums à conquérir ! »

Le second ePrix de Montréal, et la dernière manche de cette saison 2016/2017 du Championnat Formula E de la FIA, se déroulera demain à partir de 16h00, heure locale.

Enregistrer

Peugeot triomphe pour la deuxième année consécutive sur le Silk Way Rally

Podium Final – Silk Way Rally 2017

  • Cyril Despres et David Castera récidivent ! Vainqueurs du Silk Way Rally 2016, ils s’imposent à nouveau cette année, après avoir mené toute la deuxième partie de la course. Leur Peugeot DKR #100 l’emporte avec une confortable avance de 1h05min au terme des 9599 kilomètres parcourus, dont 4094 kilomètres en contre la montre.
  • Peugeot a dominé le Silk Way Rally 2017 du début à la fin, imposant une voiture en tête à l’issue de chacune des 13 étapes de la compétition qui a relié Moscou à Xi’an. Sébastien Loeb / Daniel Elena sur Peugeot DKR Maxi #104, Stéphane Peterhansel / Jean-Paul Cottret sur Peugeot DKR #100 et Cyril Despres / David Castera sur Peugeot DKR #100 se sont successivement relayés au premier rang. Au total, la ‘Dream Team’ Peugeot a signé 10 victoires d’étapes, sur 13 spéciales disputées, dont 7 doublés et 2 triplés.
  • Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret terminent 5èmes. Malgré leur 5 victoires d’étapes, ils ont perdu toutes chances de s’imposer dès la 4ème journée de course, après avoir fait des tonneaux.
  • Si les 3 équipages du Team Peugeot Total ont connu des mésaventures diverses sur ce Silk Way Rally, les voitures de course mises au point par Peugeot se sont montrées performantes et fiables.
  • Pour la première sortie en compétition de la Peugeot DKR Maxi, les ingénieurs de Peugeot Sport ont eu la confirmation que les évolutions techniques qui ont été apportées vont dans le sens de toujours plus de performance, et que le travail paie ! Les améliorations mises en place sur la Peugeot DKR Maxi ont été des atouts pour Sébastien Loeb, et lui ont donné plus de confiance de pilotage pour aller décrocher des victoires.

LES PEUGEOT DKR CONFIRMENT LEURS PERFORMANCES EN CHINE, APRÈS S’ÊTRE IMPOSÉES EN AMÉRIQUE DU SUD EN JANVIER DERNIER

Mission accomplie ! Après la victoire de Cyril Despres l’an dernier et le triplé au Dakar en janvier dernier, Peugeot triomphe une nouvelle fois en rallye-raid avec la victoire de Cyril Despres au Silk Way Rally.

PERFORMANCE MAXIMALE POUR LA PEUGEOT DKR MAXI DÈS SA PREMIÈRE SORTIE EN COMPÉTITION

La nouvelle Peugeot DKR Maxi se caractérise notamment par ses voies élargies, avec 10 centimètres de plus que la Peugeot DKR de chaque côté. Les améliorations techniques apportées à cette auto ont été testées sur le Silk Way Rally, en conditions réelles de course, afin de préparer le prochain Dakar. À son bord, Sébastien Loeb a mené toute la première semaine de course avec un rythme impressionnant, glanant quatre victoires d’étapes. Alors qu’il comptabilisait plus de 1heure d’avance au classement général, le nonuple champion du monde des rallyes a eu un accident, le lendemain de la journée de repos, alors qu’il venait de quitter la piste principale pour éviter un oued rocailleux : la voiture a été stoppée nette dans une saignée, à très haute vitesse. Si la Peugeot DKR Maxi pouvait être réparée par les mécaniciens du Team Peugeot Total, Sébastien Loeb souffrait d’une entorse du doigt qui l’empêchait alors de tenir le volant. Fin de l’aventure. Malgré ces déboires, le duo franco-monégasque a démontré avoir désormais tout le potentiel nécessaire pour gagner les courses sur longues distances.

DESPRES DEVIENT « MONSIEUR SILK WAY RALLY » AVEC UNE DEUXIÈME VICTOIRE CONSÉCUTIVE

Après l’accident de Sébastien Loeb, c’est Cyril Despres qui a hérité du leadership au classement général. N’ayant commis aucune faute majeure du départ jusqu’à la dernière étape, hormis avoir été bloqué dans un trou durant la première semaine et s’être planté au sommet d’une dune sur l’étape 12, il a mené le rallye avec assurance. Il emporte sa 2ème victoire sur quatre roues, après une carrière émérite à moto.

STÉPHANE PETERHANSEL, ANGE GARDIEN EN OR L’ESPRIT D’ÉQUIPE ‘’BY TEAM PEUGEOT TOTAL’’

Stéphane Peterhansel, vainqueur du Dakar cette année (et plus grand pilote de l’histoire de la discipline), avait ruiné ses chances de succès dès la première semaine, en perdant 2heures dans un accident sur l’étape 4. Compétiteur dans l’âme, il a gardé le rythme et est remonté dans le top 5 final, signant plus de « scratchs » que n’importe quel autre pilote sur ce Silk Way Rally 2017. Il a surtout joué le rôle d’ange gardien de Cyril Despres, en aidant son équipier à maintenir son avance au classement général et à avancer sereinement jusqu’à Xi’an. Un soutien inestimable pour Cyril Despres… Un bel exemple l’esprit d’équipe du Team Peugeot Total !

LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE LA DREAM TEAM PEUGEOT TOTAL

Le Silk Way Rally était une étape importante dans la préparation du Team Peugeot Total pour le prochain Dakar, dont le départ sera donné dans 6 mois. L’équipe a pu tester différentes options techniques et logistiques dont elle tire d’ores et déjà des leçons constructives.

Bruno Famin, Directeur Peugeot Sport / Manager du Team
Peugeot Total

« Comme nous nous y attendions – et peut-être plus encore –, le Silk Way Rally a été une rude épreuve pour tous les concurrents engagés. Un rallye très relevé sportivement, de par la difficulté du parcours, et des efforts à fournir, longs et intenses. Deux de nos voitures ont été touchées par des accidents. Et nous n’avons pas été les seuls, car beaucoup d’autres équipages ont connu des problèmes semblables. C’était un rallye très compliqué, mais c’était ce que nous venions chercher ! Nous voulions un vrai défi pour préparer nos voitures pour le prochain Dakar. Globalement, je suis très satisfait de notre niveau de compétitivité, et aussi de la fiabilité des voitures, un point primordial. En dehors d’un petit problème de direction assistée pour Cyril, nous n’avons pas eu de soucis majeurs, sur aucune voiture. C’est très encourageant. La Peugeot DKR Maxi semble apporter des améliorations sur tous les aspects, sans point faible comparé à la voiture actuelle. Félicitations à Cyril Despres et David Castera, qui s’offrent leur deuxième victoire consécutive ici, en Chine. Ils ont été performants et endurants. Si Stéphane Peterhansel est ‘Monsieur Dakar’, je pense que nous pouvons raisonnablement dire que Cyril Despres est ‘Monsieur Silk Way’ ! »



Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total

Vainqueur du Silk Way Rally 2016 & 2017
« Ce fut un rallye fantastique, une immense aventure et je suis très heureux de confirmer ma progression sur quatre roues avec une nouvelle victoire ici. J’aime beaucoup cette épreuve. Partir de Moscou et arriver en Chine… C’est une course exceptionnelle. Durant tout le rallye, ni David ni moi n’avons fait de grosses erreurs. Ça a été la clef pour gagner, autant que de pouvoir compter sur une voiture fiable. Pour être honnête, j’ai encore beaucoup à apprendre en tant que pilote auto. Je dois combler mon retard en termes de vitesse pure par rapport à mes équipiers. Mais je mesure ma progression d’année en année. C’est très motivant, car je sais que le meilleur reste à venir. Désormais, nous nous tournons vers le Dakar, où nous avions décroché la troisième place l’an passé. Gagner ici est la meilleure des préparations. J’ai hâte de piloter la Peugeot DKR Maxi ! »


Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total

5ème du classement général (autos) du Silk Way Rally 2017
« Bien entendu, je ne vais pas mentir, je suis mitigé à l’arrivée de ce rallye ! D’un côté, sur un plan personnel, je suis déçu, car je suis un compétiteur et le seul résultat qui m’intéresse c’est la victoire ! D’un autre côté, je suis heureux pour Cyril et pour toute l’équipe Peugeot qui signe un nouveau succès ici. Je suis fier d’avoir pu les accompagner vers cette victoire. Tout au long du rallye, nous avons vu que nous avions des Peugeot rapides et fiables. Je crois que la DKR Maxi est un vrai pas en avant, même si l’on sait que Sébastien Loeb est un pilote ultra rapide. Il est difficile de dire ce qui vient de lui et ce qui vient de la voiture. En tout cas j’atteste de la compétence des équipes de Peugeot Sport, qui nous construisent des autos presque parfaites. Ça fait deux fois que Cyril gagne le Silk Way Rally. J’aimerais bien que l’histoire se répète aussi pour moi ! »


Sébastien LOEB, Pilote Team Peugeot Total

« Le rallye ne s’est pas terminé comme nous l’espérions pour Daniel et moi. Mais je suis très heureux pour toute l’équipe Peugeot, et surtout pour Cyril et David qui remportent une victoire importante bien méritée. C’était une bonne chose que de mener le rallye avec une avance confortable dès la première semaine. C’est bon pour le mental. Je pense que la Peugeot DKR Maxi a été un facteur déterminant de cette réussite, même si elle était plus à l’aise dans certaines spéciales que dans d’autres. Maintenant, nous allons poursuivre le travail de développement, en s’appuyant sur l’expérience acquise lors du Silk Way Rally, ceci afin de préparer le prochain Dakar. »

crédits photos : © MCH Photography / PeugeotSport

Peugeot & Cyril Despres vainqueurs du Silk Way Rally étape 14 de demain annulée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 21/07/2017

  • Peugeot s’offre une nouvelle victoire au Silk Way Rally avec l’équipage Cyril Despres et David Castera sur la Peugeot DKR #100. La dernière spéciale, initialement programmée demain samedi, vient d’être annulée à cause des intempéries qui frappent actuellement la région de Zhongwei.
  • Si les concurrents se rendront à Xi’an via le parcours de liaison, pour célébrer officiellement la victoire sur le podium demain, la course est d’ores et déjà terminée et les résultats ont été entérinés par la Direction de Course.
  • Cyril Despres comptait plus d’une heure d’avance sur son plus proche rival ce soir, après avoir signé le deuxième meilleur chrono de la treizième étape. Après avoir remporté une ultime victoire d’étape, la dixième pour Peugeot sur treize possibles, Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret se classent donc cinquièmes ; ils ont effectué une belle remontée suite à leur accident sur l’étape 4.

Bruno Famin, Directeur Peugeot Sport / Manager du Team
Peugeot Total

« Un grand bravo à Cyril Despres et David Castera. Ils ont fait une très
belle course ! Ils ont su déjouer les pièges et aller au bout d’une course difficile. Ce n’était pas simple, ils ont admirablement géré la pression. C’est une belle performance sur un rallye très compliqué ! Et c’est encore plus satisfaisant sachant que nous n’avions plus qu’une seule voiture en lice pour la victoire depuis la mi-course. C’est le résultat d’un vrai travail d’équipe. Je suis fier de l’esprit d’équipe qui règne au cœur du Team Peugeot Total et je voudrais remercier toutes les personnes qui ont travaillé dur pour décrocher cette nouvelle victoire. »

Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total
Vainqueur du Silk Way Rally 2016 & 2017
« Nous avons débuté le rallye sous la pluie et nous terminons sous la pluie, en fêtant cette victoire de façon assez étrange au bivouac de l’étape 13 ce soir. Je suis heureux d’avoir réédité une telle performance, je m’étais un peu mis la pression. Je suis aussi très fier du travail d’équipe accompli avec David Castera. Tous les deux issus du milieu de la moto, nous avons dû apprendre rapidement, gagner en expérience et en confiance. Je tiens à remercier Peugeot de m’avoir donné cette opportunité de carrière. Merci aux ingénieurs de Peugeot Sport et à tous les mécaniciens pour avoir mis au point une voiture aussi compétitive aussi rapidement. Je suis impatient
de me retrouver au départ du Dakar 2018 avec la Peugeot DKR
Maxi. C’est clairement mon prochain objectif. »

David Castera, CoPilote Team Peugeot Total
Vainqueur du Silk Way Rally 2016 & 2017
« Nous avons fait un rallye sans fautes, je crois, nous n’avons eu aucun
problème, ni d’un point de vue technique ni sur le plan sportif. Je suis
heureux que nous ayons réussi à nous imposer pour la seconde fois
consécutive. Notre travail porte ses fruits ! Nous allons profiter d’un repos
bien mérité avant d’enchaîner les prochains essais. Il y a quelque chose
d’encore plus grand qui nous attend, qui se prénomme la Peugeot DKR
Maxi. J’ai hâte ! »

Peugeot frappe fort dans les dunes l’arrivée du Silk Way Rally dans le viseur

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 21/07/2017

    • À Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret se sont imposés avec la manière dans l’avant-dernière spéciale du Silk Way Rally. Ils signent la 10ème victoire d’étape Peugeot, en 13 jours de compétition. La Peugeot DKR n°106 remonte à la 5 ème place du classement général, au terme d’une étape très compliquée, comprenant de grandes dunes techniques à franchir, qui ont coûté cher à de nombreux concurrents.
    • Cyril Despres et David Castera terminent 2 èmes de la spéciale, à moins de 2 minutes de leurs équipiers. Les 2 Peugeot DKR ont tracé un boulevard sur cette étape en creusant un écart de 19 minutes sur leur plus proche poursuivant : cette performance d’équipe offre à Peugeot son 7ème doublé. L’équipage tenant du titre compte désormais plus de 1h d’avance au classement général, ce qui est de bonne augure avant la dernière courte étape programmée demain.
    • Les Peugeot DKR devront encore assurer les 100 derniers kilomètres chronométrés de l’étape 14, avant de rejoindre le podium d’arrivée à Xi’an demain en fin d’après-midi. S’il s’agira de la 2 ème plus courte spéciale du rallye, sur des pistes cassantes dans un oued, elle sera déterminante. Concentration et prudence seront les mots d’ordre de la ‘Dream Team’.

Les pilotes Peugeot ont atteint, avec soulagement, l’arrivée de la spéciale du jour en bonne posture. Au menu : une journée épuisante, comprenant pilotage technique et franchissement de dunes aussi impressionnantes que complexes. Cette avantdernière étape était attendue comme l’une des plus difficiles de toute l’épreuve, mais Peterhansel et Despres ont frappé fort. Contrairement à hier, ils n’ont connu aucun incident tout au long des 318 kilomètres chronométrés qu’ils ont parcourus en se suivant. Ils signent un nouveau doublé Peugeot et permettent à la ‘Dream Team’ de se rapprocher l’équipe d’un nouveau succès sur le Silk Way Rally. Cyril Despres est en position de conserver son titre acquis l’an passé, même si le rallye n’est pas terminé tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. Demain, les 100 derniers kilomètres seront abordés avec prudence.


Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total

1er de l’étape 13 / 5 ème général (autos)
« C’était vraiment une spéciale très longue et très compliquée, avec beaucoup de franchissements de dunes. Nous étions soulagés de passer la ligne d’arrivée. Je suis fatigué. J’ai roulé toute la spéciale avec Cyril et notre duo a bien fonctionné. Mon copilote Jean-Paul a fait un travail fantastique, nous ne nous sommes pas plantés dans les dunes et n’avons pas fait d’erreur de navigation. C’est très positif pour nous, pour les prochains rallies à venir. Nous sommes tout proches de l’arrivée du rallye. Toutes ces victoires d’étapes avec Peugeot sont une sorte de consolation pour moi. Depuis mon accident, mes objectifs ont évolué. Je savais que je n’étais plus en lice pour la victoire donc j’avais pour mission d’assister mes équipiers et gagner des étapes, pour le fun. »

Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total
2ème de l’étape 13 / 1 er général
« La journée s’est bien passée, même si la spéciale était très longue, cinq heures de course très intense. Je ne m’attendais pas à un tel exercice ! Nous savions que ces grandes dunes seraient compliquées. Il semble d’ailleurs que ça a bien bouleversé l’ordre établi au classement général. Je pense que nous avons bien travaillé avec David et nous sommes satisfaits. Notre rythme était bon et nous n’avons pas vraiment fait d’erreurs dans les dunes. C’était le plus important. Je tiens à remercier Stéphane et Jean-Paul qui sont des équipiers et des anges gardiens en or. Je peux commencer à penser à la victoire maintenant, et je suis impatient de terminer le rallye sur une bonne note. »

DEMAIN : ETAPE 14
L’étape de demain est longue de 716,56 kilomètres, dont seulement 100,67 seront chronométrés. Il s’agira ensuite d’une longue liaison vers la ligne d’arrivée installée à Xi’an. La spéciale sera courte mais technique, au pied d’un spectaculaire canyon. Même si aucun piège particulier n’a été communiqué par les organisateurs, ce sera l’une des spéciales les plus importantes pour les pilotes et les copilotes.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Xi’an, ville de 8,55 millions d’habitants, est l’une des plus vieilles cités de Chine et la capitale de la province de Shaanxi. La mégapole, qui accueille l’arrivée du Silk Way Rally demain, était le traditionnel point de départ de la Route de la Soie pour les commerçants chinois. Le site du mausolée de l’Empereur Qin, mort en 210 av. J.-C., y est préservé. Son armée en terre cuite est conservée dans un musée dédié, qui est devenu l’une des principales attractions touristiques de Xi’an.

Live Tracking : www.silkwayrally.com/live-timing.html

Les Peugeot DKR à l’attaque à deux jours de l’arrivée du Silk Way Rally

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 20/07/2017

    • À seulement 2 jours de l’arrivée, Cyril Despres et David Castera redoublent d’efforts pour conserver leur avance de 45 minutes au classement général provisoire du Silk Way Rally, soutenus par leurs équipiers Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret, qui veillent sur eux avec attention.
    • Le duo de tête s’est fait une frayeur dans la spéciale 12 aujourd’hui. Leur Peugeot DKR n°100 s’est d’abord posée au sommet d’une dune, puis, quelques kilomètres plus loin, la direction assistée a cessé de fonctionner. Cyril Despres et David Castera terminent 8 èmes de l’étape, avec 20 minutes de retard sur le temps de référence, mais ne cèdent que 11 minutes à leur plus proche rival au classement général. La Peugeot DKR n°106 pilotée par Stéphane Peterhansel a pu leur porter assistance et réduire le temps perdu en spéciale suite à ces incidents ; elle termine 10ème de l’étape. C’est un nouvel exemple de l’esprit d’équipe qui règne au sein du Team Peugeot Total, alors que l’arrivée à Xi’an se profile à l’horizon.
    • Ce soir au bivouac, les mécaniciens du Team Peugeot Total prendront grand soin des Peugeot DKR tandis que les équipages s’offriront un repos mérité afin de se concentrer sur l’étape de demain, qui comportera des enchainements de dunes compliqués.

Comme pour rappeler que le Silk Way Rally est encore loin d’être terminé, Cyril Despres s’est fait une frayeur aujourd’hui lorsque sa Peugeot DKR s’est plantée au sommet de l’une des multiples dunes de la seconde partie de la spéciale. S’il a été en mesure de se désensabler grâce aux vérins, la situation s’est compliquée quelques kilomètres plus loin avec un problème qui a privé l’équipage d’assistance de direction hydraulique. Dans un parfait exemple de travail d’équipe, Stéphane Peterhansel avait attendu son équipier au départ de la spéciale pour rouler en convoi afin d’avoir l’opportunité de résoudre les éventuels problèmes ensemble. La stratégie a porté ses fruits lorsque la Peugeot DKR n°106 a apporté son aide pour extraire la voiture de Cyril et continuer jusqu’à l’arrivée sans autre encombre.


Bruno FAMIN, Directeur Peugeot Sport Manager Team Peugeot Total

« Même si ce n’est pas un incident grave compte tenu des difficultés globales de ce rallye, le problème d’aujourd’hui montre que tout peut encore se passer jusqu’à l’arrivée. Cyril perd une vingtaine de minutes dans cette spéciale, mais il ne cède que 11 minutes sur le deuxième, qui a aussi connu des soucis. Évidemment, c’est un atout de pouvoir compter sur Stéphane pour rouler avec Cyril. Leur travail aujourd’hui montre l’état esprit qui règne dans notre équipe. En plus de l’aide pratique que Stéphane et Jean-Paul peuvent apporter, c’est aussi un confort mental. Cyril est en tête du rallye et il peut compter sur l’assistance de son équipier. Nous devons analyser ce soir pourquoi Cyril a connu un défaut de direction assistée. Ses bras et ses mains sont fatigués, mais la voiture a pu continuer de rouler et tout sera parfait demain après un peu de repos.»

Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total
8 ème étape 12 (autos) / 1 er général
« Ce n’est jamais terminé, n’est-ce pas ? Nous avons eu une fuite hydraulique qui nous a privés du vérin et de la direction assistée. Normalement, nous n’aurions dû perdre qu’une minute, mais nous nous sommes arrêtés pour essayer de réparer. Tous les quatre, Stéphane, JeanPaul, David et moi, avons travaillé pour trouver une solution, mais nous n’avons pas réussi. Ce n’est jamais simple au milieu du désert. Il restait 45 kilomètres de dunes à franchir et notre seule option était d’aller jusqu’au bout coûte que coûte. La voiture pèse environ une tonne et demie et rouler sans direction assistée n’a rien de facile. Je ne sens plus mes bras ni mes mains, mais je suis heureux d’être là. Nous savons déjà que les mécaniciens. »

Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total
10 ème étape 12 (autos) / 7 ème général (autos)
« Tout se passait bien jusqu’à ce que Cyril se plante au sommet d’une dune. Nous nous sommes arrêtés pour l’aider. Il n’y avait pas de problème particulier, mais nous avons utilisé le vérin, qui fonctionne avec le même système hydraulique que la direction assistée, et malheureusement il a perdu l’usage de cette assistance. Et quand on n’a plus de direction assistée sur ce genre de voiture, c’est un vrai problème. Nous sommes restés derrière lui pour nous assurer qu’il arriverait au bout des cinquante derniers kilomètres sans autre souci. Je suis content d’apporter mon aide, l’objectif étant qu’une Peugeot termine en tête à Xi’an. La spéciale était très belle, de celles que j’aime en rallye-raid. »

DEMAIN : ETAPE 13
L’avant-dernière étape du Silk Way Rally, d’Alxa Youqi à Zhongwei, sera un gros morceau. La spéciale est surnommée « La Cathédrale des Dunes ». Longue de 318,66 kilomètres, elle est une nouvelle fois séparée en deux sections avec des difficultés de navigation et des franchissements de dunes techniques. Les équipages n’auront pas vraiment l’occasion d’admirer le paysage, qui sera pourtant l’un des plus beaux du rallye.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le Silk Way (ou Route de la Soie) était un réseau de routes commerciales destiné à relier l’Asie à l’Europe. Son nom provient de l’héritage des marchés de soie (et de chevaux) installés tout au long de cette route. Ses origines remontent à 250 avant notre ère. À travers les générations, elle est devenue une voie d’échanges internationaux très importante.

Live Tracking : www.silkwayrally.com/live-timing.html

Peugeot signe son sixième doublé au Silk Way Rally

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 19/07/2017

    • À l’issue de la 11ème étape du Silk Way Rally, Cyril Despres accentue encore son avance en tête du classement général, terminant 2 ème de l’étape derrière son équipier Stéphane Peterhansel vainqueur. Les Peugeot DKR s’offrent leur 6 ème doublé et le 9 ème scratch en 11 jours de course.
    • Les Peugeot DKR se sont montrées fiables aujourd’hui, avec des vitesses de pointe allant jusqu’à 190 km/h sur des pistes poussiéreuses dans de larges canyons. Après déjà 7 442 kilomètres parcourus sans aucun problème mécanique, les ingénieurs de Peugeot Sport engrangent de précieuses données techniques qui seront utilisées pour préparer le prochain Dakar.
    • La fin du Silk Way Rally approche, avec seulement 3 spéciales à affronter avant l’arrivée. Mais, les routes qui se profilent sont parmi les plus délicates à aborder de toute l’épreuve, c’est pourquoi la Dream Team reste concentrée et soudée.

Encore une journée réussie pour la ‘Dream Team’ Peugeot Total, qui domine le Silk Way Rally depuis le début de la course. À seulement 3 jours de l’arrivée, l’équipe adopte une approche prudente, avec un seul objectif pour l’arrivée à Xi’an : rééditer la victoire. Cyril Despres compte près d’une heure d’avance au classement provisoire général. Aux commandes de la Peugeot DKR n°100, il n’a pris aucun risque aujourd’hui et franchit la ligne d’arrivée à un peu plus d’une minute de son équipier Stéphane Peterhansel (Peugeot DKR n°106), vainqueur de l’étape et toujours 6e du classement, après son accident la semaine dernière. L’équipe reste très soudée, il reste encore 1 890 kilomètres à parcourir.

 

Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total
1 er étape 11 / 6 ème général (autos)
« La spéciale du jour s’est globalement bien passée, mais elle était tout de même scindée en deux parties bien distinctes pour nous. Au départ, nous avions beaucoup de poussière. Il a fallu dépasser plusieurs concurrents pour enfin avoir un peu de visibilité, vers la deuxième moitié de la spéciale. Après c’était bien plus facile. Les cinquante derniers kilomètres étaient vraiment chouettes : de larges pistes en terre avec de petits talus de chaque côté. On pouvait vraiment faire glisser la Peugeot et s’amuser. Le profil de demain nous arrange sur la stratégie. Cyril ne partira que deux minutes après nous. Nous n’aurons pas trop à attendre afin de rouler ensemble. On reste groupé, c’est ce qu’il y a de mieux à faire pour s’assurer qu’il reste en tête au classement général. »

Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total
2 ème étape 11 / 1 er général
« J’ai été assez prudent aujourd’hui. Comme ce fut le cas ces deux derniers jours, il y avait quelques successions de courbes et plusieurs croisements, mais rien de trop compliqué, ni de cassant ou dangereux. C’était une bonne spéciale, que nous avons pu traverser rapidement, sans faire d’erreurs de navigation. Je me sens bien et tout se déroule comme prévu jusqu’ici. La Peugeot DKR est performante, nous pouvons attaquer fort ! Les notes de David viennent naturellement, on a trouvé le bon rythme et le bon fonctionnement. Il faut juste que ça continue comme ça. »

DEMAIN : ETAPE 11
La spéciale de demain, d’une distance de 254 kilomètres, est loin d’être la plus longue, mais sera certainement l’une des plus dures de tout le rallye. Des étendues de grosses dunes attendent les équipages en début et en fin de spéciale, où il sera facile de rester ensablé. Entre ces deux rendez-vous, les concurrents fileront à vive allure sur une route en terre. Ces vraies conditions de rallye-raid mettront en exergue les talents du pilote et du copilote. En partance de Jiayuguan, les équipages rouleront vers Alashan Youqi.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Les équipages peuvent contrôler la pression des pneumatiques depuis l’intérieur de l’habitacle de la Peugeot DKR, ce qui est particulièrement pratique pour les étapes de dunes à venir. Dans le sable, en baissant les pressions, le pneu couvre une surface au sol plus importante, ce qui favorise la motricité. Pour rouler sur des pistes classiques, le pneu peut ensuite être regonflé depuis le cockpit et revenir à des pressions standard.

Live Tracking : www.silkwayrally.com/live-timing.html

L’esprit d’équipe en force au sein du Team Peugeot Total, Despres consolide son leadership au général

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 18/07/2017

    • Après les déboires d’hier, l’étape 10 du Silk Way Rally s’est déroulée de manière plus sereine pour le Team Peugeot Total. Les deux Peugeot DKR toujours en lice ont atteint l’arrivée en bonnes positions, sans prendre de gros risques.
    • Cyril Despres et David Castera, sur la Peugeot DKR #100, ont accentué leur avance à 47 minutes au classement général. Sur la réserve dans son pilotage, le tenant du titre se classe 4 e de l’étape du jour après avoir perdu un peu de temps dans l’ultime section de la spéciale à cause d’une erreur de navigation.
    • Partis premiers, après leur victoire hier, Stéphane Peterhansel et Jean Paul Cottret sur la Peugeot DKR #106 se sont arrêtés pour attendre leurs équipiers 8 minutes au départ. Ils les ont ensuite suivis de près, afin d’être en position de leur apporter de l’aide en cas de besoin. Ils pointent désormais à la 6 ème place du classement général.

La priorité pour les deux équipages des Peugeot DKR de Cyril Despres et Stéphane Peterhansel était d’atteindre Dunhuang sans encombre. Mission accomplie ! Si les 360 kilomètres à parcourir en spéciale réservaient leur lot de difficultés, notamment en termes de navigation, Cyril Despres a pu rouler prudemment en comptant sur l’appui de Stéphane Peterhansel, qui évoluait derrière lui pour lui porter assistance en cas de besoin. Alors qu’il reste 4 jours de course, le Team Peugeot Total compte bien jouer l’esprit d’équipe pour arriver à Xi’an avec une auto en tête.

Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total

 4ème étape 10 / 1 er général
« C’était spécial ce matin, de commencer la course dans un contexte différent, avec la position de leader. Hier, il fallait surtout essayer de ne pas faire d’erreur et de conserver un bon rythme pour rester au deuxième rang. Aujourd’hui, nous sommes en tête. Notre performance sur cette étape 10 n’est pas exceptionnelle, on y est allé crescendo. La spéciale était plus appréciable qu’hier. Nous avons dépassé plusieurs des compétiteurs chinois, sur leurs terrains, ce qui est plutôt satisfaisant. Mais nous avons fait une petite erreur de navigation à 40 kilomètres de l’arrivée. On a dû revenir sur nos traces, on avait loupé cinq kilomètres du road book. Heureusement, nous avions gardé en point de repère une maison bleue… il n’y en a pas tant que ça en Chine ! Nous manquons la victoire d’étape à cause de cette erreur, mais notre objectif est de rester prudents jusqu’à Xi’an, et de ne pas endommager la voiture. »

Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total
8 ème étape 10 / 6 ème général (autos)
« Je n’ai pas vu grand-chose de la spéciale, car je roulais dans la poussière presque tout le temps, surtout au début. J’ai pris le départ en premier, et j’ai attendu Cyril qui était cinquième. Dès qu’il est passé, j’ai pris sa roue. Il a passé les concurrents un à un et nous nous sommes retrouvés premiers et deuxièmes sur la route, en se suivant. Nous avons alors pu rouler dans un air plus propre, avec moins de poussière. Nous avons perdu un peu de temps à la fin, mais rien de très grave. Globalement, les conditions étaient bien meilleures qu’hier. »

DEMAIN : ETAPE 11
La plus longue spéciale du rallye, entre Dunhuang et Jiayuguan, aurait dû avoir lieu demain, mais la première partie du secteur chronométré (comprenant 251 kilomètres) a été annulée. La Dream Team n’aura donc « que » 237,35 kilomètres à parcourir en course, sur des pistes sablonneuses, plus larges, avec des passages pittoresques à travers des canyons.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Dunhuang est célèbre pour les grottes de Mogao, qui ont été creusées dans les falaises et sont devenues un lieu de contemplation bouddhiste des moines ermites. Ces grottes contiennent quelques-unes des plus belles œuvres d’art bouddhistes, des manuscrits et des peintures murales qui couvrent une période d’environ 1 000 ans. C’est également à Dunhuang que la première carte du ciel a été trouvée. En 1987, 486 grottes ont été classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ; entre 1988 et 1995, 248 nouvelles grottes ont été découvertes.

Live Tracking : www.silkwayrally.com/live-timing.html

Silk Way Rally terminé pour Sébastien Loeb, une fin prématurée pour la DKR MAXI, après des débuts très prometteurs

NEWS FLASH – 17/07/2017

    • Sébastien Loeb est contraint à l’abandon au terme de la neuvième étape du Silk Way Rally, alors qu’il était en tête du classement général. Cette fin prématurée est la conséquence d’un accident avec sa Peugeot DKR Maxi aujourd’hui, l’ayant blessé au doigt.
    • Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena se sont fait piéger dans une saignée au 82e kilomètre de la spéciale 9 aujourd’hui, alors qu’ils évoluaient dans le lit d’une rivière. Stoppée net à très haute vitesse, la Peugeot DKR Maxi a été lourdement endommagée. Après avoir effectué des réparations de fortune (1h30 d’arrêt), l’équipage a pu repartir en course mais s’est ensuite à nouveau arrêté, à deux reprises, et a été aidé par le camion d’assistance Peugeot engagé en course. Après le CP2, le duo a dévié de l’itinéraire de course et a rejoint le bivouac par une route goudronnée.

    • À Hami, les ingénieurs de Peugeot Sport ont analysé la Peugeot DKR Maxi et déterminé que l’auto pouvait être réparée dans la nuit. Mais Sébastien Loeb souffre d’une sévère entorse au majeur de la main gauche, due à l’accident. Il n’est plus en mesure de piloter, la douleur étant trop importante pour tenir le volant.
    • La décision de renoncer a été prise selon plusieurs avis médicaux. Sébastien Loeb va désormais entamer une période de convalescence avant de se tourner vers les prochaines échéances de sa saison, en particulier en rallycross avec le Team Peugeot Hansen.

 

Sébastien Loeb, Pilote Team Peugeot Total

« Il y avait un trou que je n’ai pas vu. Nous avons tapé dedans et nous avons cassé tout l’avant du châssis et la cellule de la voiture. Il a fallu nous arrêter à plusieurs reprises pour réparer, on a eu besoin de l’aide de notre camion d’assistance. Arrivés au CP2, nous ne pouvions plus continuer car la nuit tombait. Ce fut une très longue journée, très difficile. J’ai très mal au doigt, je ne peux plus tenir le volant, et je ne me sens pas très bien. Je ne vais pas pouvoir continuer la course dans ces conditions. Je sais que le Team Peugeot Total a la possibilité de réparer la voiture. Mais je dois me préserver et me soigner en vue des prochaines échéances. De toute manière il n’y a plus d’enjeu sportif. Encore une fois, j’ai eu de très bonnes sensations à bord de la Peugeot DKR Maxi. C’est une auto compétitive et performante. Je suis convaincu que c’est la voiture dont nous avons besoin pour participer au Dakar l’an prochain. »

 

Live Tracking : www.silkwayrally.com/live-timing.html

Victoire d’étape pour Peterhansel, Despres nouveau leader du Silk Way Rally après les ennuis de Loeb

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 17/07/2017

    • Après une courte journée de repos à Urumqi en Chine hier, retour à l’action pour la ‘Dream Team’ Peugeot ce matin, avec les Peugeot DKR et Peugeot DKR Maxi entièrement révisées pour entamer la 2 ème semaine de compétition sur le Silk Way Rally. La 9 ème étape s’est révélée particulièrement difficile : 4h de course intense chronométrée, sur 50km de sable puis sur 370km de terrains très cassants.
    • C’est le duo Stéphane Peterhansel / Jean Paul Cottret sur la Peugeot DKR #106 qui gagne la spéciale du jour et signe la 8 ème victoire d’étape pour Peugeot sur 9 spéciales parcourues depuis le départ du Silk Way Rally. Cyril Despres / David Castera terminent 5 ème de l’étape et s’emparent de la 1 ère position au classement général, avec 44 minutes d’avance sur leur plus proche poursuivant. L’équipage de la Peugeot DKR #100 permet au Team Peugeot Total de conserver son leadership en tête du classement général, entamé dès le 1 er jour de course à Moscou.
    • Sébastien Loeb / Daniel Elena ont fait une sortie de route au kilomètre 82, leur Peugeot DKR Maxi s’est fait piéger dans une saignée. Après avoir entrepris plusieurs réparations de fortunes, ils sont actuellement toujours bloqués en spéciale. Les mécaniciens du Team Peugeot Total attendent leur retour au bivouac pour examiner l’auto, analyser l’étendue des dommages et envisager si des réparations sont possibles dans les temps impartis.


La 9 ème étape du Silk Way Rally n’a pas ménagé le Team Peugeot Total. Au programme : 813km à parcourir, de Urumqi à Hami, dont 421km en secteur chronométré. La journée n’avait pas commencé sous les meilleurs auspices : le départ des premières voitures avait été retardé de 40 minutes suite à une erreur de calcul du temps à parcourir sur la liaison. Parti en tête du classement général, avec plus d’une heure d’avance, Sébastien Loeb a été victime d’un accident alors qu’il avait entrepris de se décaler de quelques mètres de la trace établie sur un terrain très cassant. Il a tapé une saignée sur la partie droite d’un oued, endommageant lourdement l’avant de la Peugeot DKR Maxi. Entreprenant des réparations de fortune, il a pu reprendre la route 1h30 plus tard, malgré un châssis et l’habitacle lourdement touchés. Il devait à nouveau s’arrêter au kilomètre 172, puis au kilomètre 214, malgré l’aide du camion d’assistance Peugeot engagé en course. Cyril Despres, tenant du titre, s’empare donc de la tête de l’épreuve. Il n’a pas connu le moindre problème aujourd’hui, tout comme son équipier Stéphane Peterhansel, qui signe le meilleur chrono et poursuit sa remontée au classement général, désormais classé 7 ème .

 

Bruno FAMIN, Directeur Peugeot Sport
Manager Team Peugeot Total

« Pour le moment, nous n’avons pas beaucoup d’informations sur la situation de Sébastien Loeb et Daniel Elena, si ce n’est qu’ils sont en bonne santé. Nous savons qu’ils ont encore beaucoup de kilomètres à parcourir et que la voiture est lourdement touchée. Ce n’est que lorsque la voiture sera de retour au bivouac que nous pourrons en dire plus. Dans tous les cas, ce qu’il s’est passé aujourd’hui fait partie de la course. C’est exactement le genre de choses qui arrivent sur un rallye aussi difficile que le Silk Way Rally. Ce qui est positif, c’est que nous avons toujours une Peugeot en tête, celle de Cyril Despres, et que nous ajoutons une victoire d’étape supplémentaire à notre palmarès grâce à Stéphane Peterhansel. Ce qui s’est passé est une preuve supplémentaire que tout peut arriver et que rien n’est acquis. Avec une seule voiture en tête, la route jusqu’à Xi’an va nous sembler très longue. Les spéciales de cette semaine sont particulièrement difficiles. Je préfère ne faire aucun pronostic. »


Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total

5 ème étape 9 / 1 er général
« La spéciale était vraiment dure, dans tous les sens du terme, avec des crevasses, des bosses et des lits de rivière très cassants… Il y avait de tout ! Nous avons été très secoués. Au vu des circonstances, nous avons décidé avec David de ne prendre aucun risque. Il est d’autant plus difficile de rester concentrés lorsque l’on voit ses équipiers arrêtés dans un accident. Nous avons quand même réussi à garder un bon rythme, même si nous nous sommes perdus sur une portion de la spéciale. Nous avons retrouvé Stéphane en cherchant la bonne trace. Le fait d’être en tête ce soir ne change en rien notre stratégie. Rien n’est joué. Nous allons juste à continuer de rouler intelligemment. »

 

Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total
1 er étape 9 / 7 ème général (autos)
« Aujourd’hui, le parcours était complètement différent de ce que nous avions vu sur la première partie du rallye. Il y avait beaucoup de hors-piste. Les pièges étaient similaires à ceux que j’ai déjà pu rencontrer sur les rallyes africains. Il fallait donc user des tactiques que j’ai apprises de par mon expérience. C’est dommage de voir ce qui est arrivé à Sebastien. Il paie très chère une petite erreur. Mais c’est ainsi qu’est faîte la discipline de rallye-raid, rien d’étonnant. C’est étrange, on peut prendre le départ avec trois voitures très fortes et n’en avoir plus qu’une seule en position de gagner au bout de quelques étapes. Il n’empêche que Peugeot est en tête et que toute l’équipe est concentrée sur un seul objectif : la victoire à X’ian. Maintenant, je dois aider Cyril à gagner et rester à ses côtés. »

 

ÉTAPE #7 DEMAIN
Demain, les compétiteurs iront de Hami à Dunhuang : 517 kilomètres au programme dont 360 kilomètres de spéciale. Si les premières portions seront extrêmement rapides, la route deviendra ensuite plus lente et technique avec plusieurs changements de direction. La navigation se révèlera très difficile dans la dernière partie de la spéciale, le long d’un lac salé.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le lit d’une rivière, comme celle dans laquelle Sébastien Loeb a eu son accident, est appelé dans le milieu du rallye-raid « un oued ». C’est un mot arabe qui désigne un canal qui se remplit d’eau à la saison des pluies. L’oued est naturellement formé par les coulées d’eau qui creusent la terre et forment ces canaux, plus ou moins profonds.

Live Tracking : www.silkwayrally.com/live-timing.html