Grand Prix de Philip Island (Australie), 2016

Un départ sur les chapeaux de roue

Les pilotes Kawasaki n’ont pas fait de détails pour la première épreuve de la saison en Australie. Jonathan Rea a remporté les deux courses Superbike et Randy Krummenacher s’est imposé pour ses débuts en Supersport.

Les courses

Depuis le doublé de Carlos Checa en 2011, plus aucun pilote n’avait réussi à remporter les deux premières courses de la saison Superbike. Jonathan Rea s’est fait un malin plaisir à succéder à l’Espagnol, histoire de démontrer que son titre de champion du monde conquis l’an dernier n’avait en rien affecté son appétit de victoires. Le pilote Kawasaki aura donc parfaitement maîtrisé sa reprise. « Je crois que notre stratégie hivernale a payé ses fruits, avance Rea. On a fait évoluer la moto dans la bonne direction, et je crois d’ailleurs que nous sommes encore loin d’exploiter son potentiel. J’ai su être patient dans les deux courses en évitant les erreurs et en contrôlant notamment Chaz qui était très rapide. » Aux avant-postes dans les premiers tours, Tom Sykes a dû pour sa part se contenter d’une cinquième puis d’une sixième places. « On a bien fait évolué la moto entre les deux courses, assure le Britannique. Mais j’ai un peu manqué de réussite en perdant du temps avec Giugliano. J’étais très performant sur les dix premiers tours, un peu moins ensuite. » En Supersport, les deux pilotes Kawasaki ont fait la course en tête de concert. Kenan Sofuoglu menait les débats jusqu’à ce que son pneu arrière éclate à trois tours de l’arrivée. Randy Krummenacher qui le suivait de près en a profité pour remporter sa première course sur la ZX-6R.

 

Jonathan Rea GBR  Kawasaki ZX-10R  Kawasaki Racing Team Superbike
Jonathan Rea GBR – Kawasaki Racing Team – Superbike

Le championnat

Avec une entame en tout point parfaite, Jonathan Rea s’installe confortablement aux commandes du championnat Superbike. Le champion du monde en titre repart en effet d’Australie avec une avance de 14 points sur Marc Van der Mark. Tom Sykes s’installe pour sa part à la sixième place du classement avec un capital de 21 points. En Supersport, Randy Krummenacher se pose en leader devant l’Italien Caricasulo. Kenan Sofuoglu devra quant à lui attendre la prochaine course en Thaïlande pour ouvrir son compteur de points.

L’histoire

Coup d’essais coup de maître. Pour sa première course en Mondial Supersport, Randy Krummenacher a réussi l’exploit de s’offrir une somptueuse victoire sur le circuit de Phillip Island. L’ancien pilote de Grands Prix qui courait l’an dernier en Moto2 s’est donc très vite adapté à sa nouvelle discipline et à sa Kawasaki ZX-6R. « Je ne pouvais rêver d’un meilleur départ pour ma nouvelle carrière en Supersport, a déclaré le pilote suisse de 26 ans qui fait cette saison équipe avec Sofuoglu, le champion du monde en titre. C’est une émotion incroyable même si la chute de Kenan m’a facilité la tâche. Cette course était néanmoins très difficile avec ces gouttes de pluie qui n’ont cessé de jouer avec nos nerfs. J’étais tout de même très bien sur la moto. Il ne me reste plus qu’à continuer sur cette lancée. »