Course de Sao Paulo

Toyota remporte le titre à Sao Paulo

Après le titre des Pilotes à Bahreïn il y a deux semaines, Toyota Racing a remporté son premier titre des Constructeurs dans le Championnat du Monde d’Endurance, avec une deuxième et une quatrième places aux 6 Heures de Sao Paulo (Brésil). Le succès est total.

cr1-WEC-Sao-Paulo-2014

 

 

 

 

Les faits

La course s’est résumée à un duel entre les nouveaux champions Sébastien Buemi et Anthony Davidson d’un côté sur la TS040 HYBRID n°8 et Romain Dumas, Neel Jani et Mark Lieb sur la Porsche de l’autre. Après un contact avec un autre concurrent dans la deuxième heure, la n°8 a fait un retour canon pour terminer dans le même tour que le leader. Les points de cette deuxième place permettent à Toyota d’accrocher le titre.

Le deuxième prototype japonais, piloté par Stéphane Sarrazin et Mike Conway, vainqueurs à Bahreïn, termine au pied du podium après avoir reçu une pénalité pour avoir ralenti un adversaire dans la deuxième heure de course.

Cela laisse Tom Kristensen grimper sur le podium pour la dernière course du pilote danois (Audi), légende de l’Endurance avec neuf victoires au Mans.

Le chiffre

15 ans – Cela faisait quinze ans que Toyota n’avait plus été championne du monde des marques, depuis le succès obtenu dans le Championnat du Monde des rallyes 1999 avec les Corolla de Carlos Sainz et Didier Auriol. Toyota est aussi la première marque japonaise couronnée dans un Championnat du monde d’Endurance, dont le premier fut lancé en 1953.

La phrase

“On a dû se battre contre des adversaires très forts, qui ont un incroyable passé en Endurance.” Le patron de l’équipe Toyota Yoshiaki Kinoshita a rendu hommage à Porsche et à Audi après avoir remporté le titre au bout de huit épreuves que les trois constructeurs et les pilotes ont rendues particulièrement attrayantes.

L’anecdote

La saison s’est terminée derrière la Voiture de Sécurité après l’accident spectaculaire de l’ancien pilote de F1 Mark Webber (Porsche), qui avait réalisé samedi sa première pole position. L’Australien, qui s’est accroché avec la Ferrari 458 Italia de Matteo Cressoni, est indemne, mais il a passé la nuit en observation.

À suivre

Saison 2015