Résultats Superbike Australie

Baz démarre sur les chapeaux de roue

Cinquième et deuxième des deux premières courses de la saison, Loris Baz repart d’Australie à la deuxième place du championnat du monde Superbike. Un excellent début pour le jeune pilote du team Kawasaki.

cr1-2014_01_WSBK_Phillip_Island_02484

Les courses

Sur un circuit de Phillip Island toujours délicat pour les pneumatiques, les premiers rôles ont souri aux pilotes qui ont su le mieux économiser leurs gommes. A ce petit jeu, Loris Baz s’est montré l’un des plus adroits. Cinquième de la première course australienne, le pilote Kawasaki est monté par la suite sur son premier podium de la saison au côté de Tom Sykes, septième pour sa part de la première manche. Belle entame de championnat également pour David Salom qui, neuvième et dixième, termine premier pilote Evo dans les deux courses. En Supersport, Kenan Sofuoglu a été bien mal récompensé du formidable travail qu’il avait réalisé aux essais. L’épreuve ayant été arrêtée après la casse moteur de Jack Kennedy, la course s’est en effet jouée sur cinq petits tours. Un sprint qui s’est avéré fatal pour le champion du monde en titre, victime d’une chute alors qu’il avait jusque-là mené les débats haut la main.

Le championnat

Sur un circuit pas forcément le plus favorable aux Kawasaki, Loris Baz et Tom Sykes réalisent une jolie moisson qui leur permet de quitter l’Australie aux deuxième et sixième places du classement général Superbike. David Salom s’installe quant à lui en neuvième position alors qu’en Supersport, Kenan Sofuoglu conclut la première de la saison sans le moindre point.

L’histoire

Depuis le début des essais hivernaux, Loris Baz n’a cessé de monter en puissance. A tel point que Sykes, son coéquipier champion du monde en titre, a demandé à ce qu’il n’y ait plus d’échanges de données techniques entre les deux côtés du garage Kawasaki. « Ça veut dire que Tom me considère aussi désormais comme un candidat au titre, note le jeune pilote français qui entame sa seconde saison complète en Mondial Superbike. Ce qui me fait plaisir et m’encourage, c’est que j’ai souvent roulé plus vite que lui cet hiver. Malheureusement, les trois chutes dont j’ai été victime durant les essais en Australie ne m’ont pas mis dans les meilleures dispositions pour l’ouverture du championnat. » Cela ne l’a pas empêché de terminer à chaque fois devant son coéquipier britannique. « Je suis vraiment content de commencer la saison avec ces résultats, se réjouit le Français. J’étais mieux pour la seconde course grâce à un choix de pneu avant différent qui a rendu la moto plus facile à faire tourner, mais globalement, cela confirme que nous sommes dans la bonne direction. Nous avons progressé cet hiver au niveau des réglages de l’électronique, et je sens que je vais pouvoir jouer le podium assez souvent. Le fait de rouler dans l’équipe du champion du monde me permet aussi de m’étalonner quand je ne suis pas au mieux. C’est plus facile de voir si c’est moi qui suis moins bien ou si c’est la moto. Quoi qu’il en soit, je ne veux pas trop me fixer d’objectif, on fera les comptes en fin de saison. »

Rallye de Monte-Carlo

 

La tournée d’adieux en WRC de Sébastien Loeb a commencé par une victoire magistrale au Monte-Carlo. Le pilote Citroën Total donnera encore trois récitals en 2013…

NT0007164A

Le grand show

 

Sébastien Loeb et Daniel Elena restent les maîtres du Monte-Carlo, le rallye le plus mythique avec ses difficultés et le plus glamour avec son arrivée dans la Principauté de Monaco. Depuis une décennie, le nonuple champion du monde maîtrise les routes de montagne: « Je n’avais jamais rencontré de telles conditions, souffle le vainqueur. La neige est tombée la veille du départ. Dans chaque spéciale, il fallait utiliser les pneus à clous. C’était tellement glissant que nous pouvions sortir de la route à chaque virage. » Rouler, attaquer, ne pas faire de faute, choisir les meilleurs pneumatiques : Sébastien Loeb et son équipe ont réalisé le sans-faute à l’occasion de la première manche du championnat : « je cours pour le plaisir puisque je ne dispute pas l’intégralité de la saison. Mais j’ai toujours autant envie de gagner, surtout quand l’adversité est à la hauteur. »

 

Loeb surpris d’entrée

 

La course a débuté par une énorme surprise. Au volant de la toute nouvelle VW Polo R qui effectue ses premiers pas en compétition, Sébastien Ogier remporte la première épreuve chronométrée. La WRC allemande serait-elle capable de damer le pion, d’entrée de jeu à la reine des rallyes ? Dès l’épreuve spéciale suivante, Sébastien Loeb réplique. Tout au long de cette première étape, le pilote Citroën cherche à creuser l’écart sur son jeune rival français. Sur la neige et la glace, son pilotage pur et précis fait des merveilles. A la fin de l’étape, son avance le rend plus serein. « L’avance commence à être intéressante. Mais loin d’être suffisante. Je peux me caler désormais sur les temps d’Ogier. »

 

Tempête de neige

 

Une nouvelle tempête de neige provoque l’annulation de la dernière boucle. Peu importe, Sébastien Loeb a gagné la course. Il a réussi avec son compère monégasque à maîtriser l’écart face à son plus dangereux rival. Les conditions hivernales rendent la course incertaine. Les pilotes Ford sont emportés dans la tourmente du col de Turini. Des abandons qui arrangent les équipiers de Loeb. Pour son retour chez Citroën, l’Espagnol Dani Sordo termine sur le podium, juste devant le Finlandais Mikko Hirvonen. Les trois équipages seront encore associés lors de la prochaine manche en Suède, du 7 au 10 février.

 

Résultat Suède

Volkswagen reste l’équipe à battre dans le Championnat du Monde des rallyes 2014 après deux victoires en deux courses, dimanche à l’issue du rallye de Suède. Mais Citroën semble disposer de la mécanique et des pilotes pour jouer les trouble-fêtes avec la troisième place de Mads Ostberg.

 

NT0007164A

Les faits
Dans des conditions de piste très changeantes autour de Hagfors, le champion du monde en titre Sébastien Ogier s’est fait piéger dans la première spéciale de la deuxième journée en perdant plus de 4 minutes dans un mur de neige alors qu’il était leader. Son coéquipier Jari-Matti Latvala en a profité pour remporter sa troisième victoire en Suède avec près de 54 secondes d’avance sur son coéquipier Andreas Mikkelsen. L’épreuve reste affaire de Nordiques, comme elle le fut en 1950 et 2003, avant l’avènement de Sébastien Loeb, puisqu’Ostberg est remonté à la 3e place pour Citroën.

 

Le chiffre
384. – C’est le nombre de clous que l’on trouve sur chaque pneumatique en Suède, le seul rallye entièrement sur neige de la saison. Ces pointes de tungstène longues de 6,5 mm jouent un rôle crucial dans l’adhérence et donc la performance. Elles sont d’autant plus efficaces que la piste est gelée.

 

La phrase
“Je suis très heureux de monter sur le podium en Suède pour la quatrième fois consécutive !” Ostberg est nouveau pilote Citroën cette saison mais il est un habitué du rallye de Suède. Le Norvégien y a fait ses débuts à 18 ans en 2006. Il était la principale chance de podium de Citroën. Son coéquipier Kris Meeke a tout de même marqué les points de la 10e place.

 

L’anecdote
Rallye de Suède ? Pas tout à fait en réalité. Le parcours, long de 324 km sélectifs, a fait une incursion en Norvège pour quatre spéciales lors de la première journée.

 

À suivre
Mexique, 6-9 mars

 

Retour sur 2014


Warning: Illegal string offset 'delimiter' in /var/www/html/prodadmintotal.logins.fr/wp-content/plugins/swfobject-reloaded/wp_swf_shortcode.php on line 123

Revivez les meilleurs moments de la saison 2014, et redécouvrez les équipes partenaires ainsi que leur palmarès dans la rubrique Total & le Dakar.

 

Sorry, either Adobe flash is not installed or you do not have it enabled

 

Vous pourrez suivre les résumés quotidien de la prochaine édition dès 2015.

Bientôt la saison 2014


Warning: Illegal string offset 'delimiter' in /var/www/html/prodadmintotal.logins.fr/wp-content/plugins/swfobject-reloaded/wp_swf_shortcode.php on line 123

La saison revient le 16 Mars prochain avec le grand prix d’Australie. Vous pourrez bientôt découvrir chaque semaine le résumé du grand prix du week-end.

 

Sorry, either Adobe flash is not installed or you do not have it enabled

 

En attendant, revivez les meilleurs moments de la saison 2014 en consultant les archives.