Archives de catégorie : Moto GP 2 3

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de Catalogne

Marquez, vainqueur et leader

En décrochant sa troisième victoire de rang, Alex Marquez s’est emparé des commandes du championnat du monde Moto2 dans son jardin catalan. Une excellente opération pour le pilote espagnol.

Depuis la saison 2014 à l’issue de laquelle Tito Rabat avait été sacré champion du monde Moto2, plus aucun pilote espagnol n’avait réussi à enchaîner trois victoires d’affilée. Alex Marquez peut-il y voir un signe ? « Il est beaucoup trop tôt pour penser au titre, réplique ce dernier. Continuons à travailler comme nous le faisons depuis le début de la saison, et restons concentrés. La saison est encore longue. » Prudent dans ses déclarations, Alex Marquez ne vient pas moins d’enchaîner trois succès probants au Mans, au Mugello et à Barcelone. Devant le public catalan, le pilote du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a bataillé avec Tom Lüthi avant de lâcher son adversaire à cinq tours de l’arrivée. « Cette course était difficile à contrôler car la piste était très glissante, raconte Marquez. J’y suis parvenu et je suis le plus heureux car je me retrouve ainsi en tête du classement général. » Vingtième sur la grille de départ, Xavi Vierge a réalisé pour sa part une très belle remontée jusqu’à la huitième place. « On s’est perdu dans les réglages samedi après-midi, confie le Catalan. On a néanmoins retrouvé la route dimanche matin et c’est ce qui m’a permis d’effectuer cette belle remontée. » Du côté de l’équipe Tech 3 KTM, Marco Bezzecchi s’est classé vingt-troisième alors que Philipp Oettl a dû renoncer à prendre le départ à cause d’une chute aux essais qui lui a valu une commotion cérébrale. En MotoGP, Miguel Oliveira est passé sous le drapeau à damier en douzième position malgré le fait qu’il ait dû sortir de la piste en début de course pour éviter l’accrochage entre les deux Aprilia de Bradley Smith et Aleix Espargaro. Hafyzh Syahrin a lui été victime d’une panne moteur qui l’a contraint à l’abandon.

Le championnat

Grâce à sa troisième victoire de rang, Alex Marquez se hisse à la première place du classement général de la catégorie Moto2. L’Espagnol devance désormais Tom Lüthi de sept points. Pas de changement pour Xavi Vierge, toujours onzième avec désormais trente-neuf points. En MotoGP, Miguel Oliveira gagne deux places. Le voilà dix-septième avec douze points à quatre longueur de Johann Zarco. Hafizh Syarhin recule quant à lui à la vingt-cinquième place.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Italie

Marquez enchaîne

Dans la foulée de sa victoire au Mans, Alex Marquez a décroché un deuxième succès de rang en Italie. Une série qui permet à l’Espagnol de revenir à la deuxième place du classement général à deux points du leader.

Alex Marquez a bel et bien retrouvé son chemin. Alors qu’il n’avait plus gagné depuis le Grand Prix du Japon 2017, l’ancien champion du monde Moto3 vient d’enchaîner en France et en Italie deux victoires de suite. En 2014, alors sur la route de son titre, il avait réalisé la même performance en s’imposant à Barcelone puis à Assen. « J’ai fait la course dont j’avais besoin, confie le pilote Marc VDS. J’ai attendu intelligemment, j’ai géré la situation en laissant Lüthi et Schrotter rouler devant en début de course. Et quand je les ai doublés j’ai pu m’installer dans le rythme que j’avais eu ce matin au warm up. Ça a fonctionné. Petit à petit j’ai consolidé mon avance. Je suis très content car le team a encore fait du super boulot. L’an dernier nous avions eu du mal à régler la moto sur ce circuit. Cela nous fait deux victoires consécutives, mais il ne faut rien lâcher. Continuons à travailler comme cela car le championnat est encore très long. » Victime d’un accrochage en début de course avec Lecuona et Di Giananntonio, Vierge est remonté de la seizième à la douzième place. « Mon rythme a malheureusement baissé sur la deuxième partie de la course », regrettait le coéquipier de Marquez. Côté Tech 3, Philipp Oettl et Marco Bezzecchi ont souffert de problèmes de drible et ont dû se contenter des 21e et 23e positions sur la ligne d’arrivée. En MotoGP, Oliveira et Syahrin n’ont pas été plus heureux. Le Portugais a souffert d’un manque de motricité et s’est classé seizième alors que le Malaisien, qui avait donné des signes encourageants de progrès aux essais, a dû abandonner après plusieurs grosses glissades de l’avant qui ont douché ses ambitions.

Le championnat

En enchaînant deux victoires d’affilée, Alex Marquez revient à a deuxième place du classement général Moto2 à seulement deux points du leader Lorenzo Baldassari. Xavi Vierge se maintient en onzième position. Pour Marco Bezzecchi et Philipp Oettl, le compteur demeure à zéro points. En MotoGP, Miguel Oliveira perd une place et glisse de la dix-huitième à la dix-neuvième position. Hafizh Syarhin en perd lui deux et se retrouve vingt-troisième.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de France

Marquez vainqueur au Mans

Privé de victoire depuis le mois d’octobre 2017, Alex Marquez a retrouvé le chemin du succès à l’occasion du Grand Prix de France organisé sur le circuit Bugatti.

« Je suis tellement heureux ! C’est vraiment savoureux de gagner à nouveau après avoir attendu si longtemps. »

A l’arrivée de la cinquième course de la saison, Alex Marquez est aux anges. Privé de victoire depuis le Grand Prix du Japon 2017, l’ancien champion du monde Moto3 s’est remis au Mans dans le sens de la marche grâce à un judicieux choix de pneu arrière sur la grille de départ.

«Une victoire d’équipe qui récompense le travail de tous depuis les essais hivernaux »

souligne Marquez. Qualifié sur la première ligne de la grille de départ, le Catalan s’est emparé des commandes de la course au quatrième tour. Il ne les a plus quittées.

« J’ai fait sept bons premiers tours et à partir de là j’ai géré en essayant de rester bien concentré. J’essayais de ne pas trop penser, juste piloter proprement. »

Cinquième sous le drapeau à damier, Xavi Vierge était lui aussi satisfait de son Grand Prix de France.

« On progresse à chaque fois, se félicite l’Espagnol. J’espère pouvoir me battre pour la victoire très rapidement. »

Du côté de l’équipe Tech 3, Marco Bezzecchi et Philipp Oettl se sont classés dix-huitième et dix-neuvième, juste devant Jorge Martin, autre pilote KTM. Hafizh Syahrin et Miguel Oliveira, les deux pilotes d’Hervé Poncharal engagés en MotoGP, sont en revanche rentrés tous les deux dans les points en se classant quatorzième et quinzième. Une première cette saison pour la structure française.

Le championnat

Grâce à sa victoire dans la Sarthe, Alex Marquez remonte à la quatrième place du classement général à seulement quatorze points du leader Lorenzo Baldassari, victime d’une chute au Mans. Xavi Vierge passe lui de la quatorzième à la onzième place. En MotoGP, Miguel Oliveira glisse en dix-huitième position alors que Hafizh Syahrin, qui empoche ses deux premiers points de la saison, rentre au classement à la vingt-et-unième place.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Espagne

Vierge dans le top six

Malchanceux depuis le début de la saison, Xavi Vierge a signé à Jerez son meilleur résultat depuis son arrivée dans l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS. Sixième sous le drapeau à damier, l’Espagnol se réjouit d’avoir enfin lancé sa saison.

Victime d’un problème mécanique dans le tour de chauffe en Argentine, accroché au départ du Grand Prix des Amériques par un adversaire, Xavi Vierge n’avait jusqu’à présent bouclé que la première course organisée au Qatar. « Un manque de roulage qui nous a fait prendre du retard sur la mise au point et la compréhension de la moto », regrette le Catalan. A Jerez, Vierge a enfin pu boucler un nouveau week-end sans encombre. Douzième sur la grille, il a réalisé une belle remontée en course pour terminer sixième. « Ça n’est pas le genre de résultat pour lequel nous courons, mais compte tenu de ce que nous avons vécu lors des deux derniers Grands Prix, je suis plutôt content de ce résultat. Nous sommes dans la bonne direction, nous devons juste continuer à travailler comme nous le faisons pour rattraper le temps perdu. » Alors qu’il espérait jouer la victoire après s’être qualifié en deuxième position, Alex Marquez a été victime d’une chute à la sortie du premier virage quand Remy Gardner est tombé devant lui. S’il a eu le temps de ramener sa moto au garage pour que les mécaniciens la remettent en état avant le second départ, l’Espagnol a dû s’élancer de la voie des stands sans plus aucun espoir de succès. « Je suis allé au bout pour l’équipe et pour les fans, confiait-il après s’être classé vingt-quatrième. Je suis très déçu car nous méritions beaucoup mieux. Mais cela fait partie de la course, nous devons l’accepter. » Marco Bezzecchi a lui aussi été l’une des victimes collatérales de la chute de Gardner. L’Italien a pu toutefois reprendre le départ de la grille et terminer vingt-deuxième devant son coéquipier Philipp Oettl. En MotoGP, Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin disposaient à Jerez de nouvelles pièces de châssis fournies par l’usine KTM. Malheureusement, ils ont manqué de temps pour en prendre la mesure et ils se sont respectivement classés dix-huitième et dix-neuvième.

Le championnat

Faute d’avoir pu rentrer dans les points, Alex Marquez glisse à la sixième place du championnat Moto2 au soir du Grand Prix d’Espagne et compte désormais trente-neuf points de retard sur le leader Lorenzo Baldassari. Xavi Vierge gagne lui quatre places. Il est désormais quatorzième avec seize points au tableau d’affichage. En MotoGP, Miguel Oliveira rétrograde à la dix-septième place.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix des Amériques

De nouveaux points pour Oliveira

En terminant quatorzième sur le circuit des Amériques, Miguel Oliveira a empoché deux nouveaux points qui lui permettent d’occuper désormais la seizième place du classement du MotoGP.

Après avoir terminé sur les talons de Pol Espargaro en Argentine, Miguel Oliveira a bouclé le Grand Prix des Amériques dans le sillage de Johann Zarco, l’autre pilote officiel KTM. Une performance encourageante pour le Portugais. « Ce week-end a été compliqué, résume-t-il. Au-delà du fait que ce circuit est très difficile à appréhender, la météo ne nous a pas aidés. L’annulation de la troisième séance libre a réduit notre temps en piste et nos possibilités de régler au mieux la moto. La piste étant très bosselée, nous n’avons pas pris le départ dans les meilleures conditions. » Cela n’a pas empêché le pilote KTM Tech 3 de boucler une course solide pour contenir jusqu’à l’arrivée les deux Ducati de Tito Rabat et de Karel Abraham.  Hafizh Syahrin a été un peu plus à la peine, le Malaisien terminant dix-huitième à plus de vingt secondes de son coéquipier. En Moto2, Alex Marquez a réussi à se hisser en tête en début de course. Parti de la première ligne, l’ancien champion du monde Moto2 a enchaîné les premiers tours sur un bon tempo avant de commettre quelques petites erreurs qui lui ont fait perdre le contact des leaders. Il se classe finalement cinquième. Moins de réussite en revanche pour Xavi Vierge. Mal placé sur la grille, le pilote du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS s’est retrouvé par terre juste après le départ en se faisant percuter à l’entrée du premier virage par Fabio Di Giannantonio. Marco Bezzecchi est lui aussi tombé en début de course alors que Philipp Oettl est passé sous le drapeau à damier en dix-huitième position.

Le championnat

S’il rétrograde à la cinquième place du classement général Moto2 après le Grand Prix des Amériques, Alex Marquez ne compte toutefois que quatorze points de retard sur le leader, Lorenzo Baldassari, victime d’une chute au Texas. Bien malchanceux en ce début de saison, Xavi Vierge se retrouve lui en dix-huitième position au soir de la troisième course de la saison. Marco Bezzecchi et Philipp Oettl courent toujours après leurs premiers points. En MotoGP, Miguel Oliveira perd une place malgré les deux points marqués à Austin. Le Portugais se retrouve seizième à égalité de points avec Jorge Lorenzo.

Championnat du monde Superbike – Pays-Bas

Kawasaki devance Honda

Grâce aux deuxième et troisième places obtenues par Jonathan Rea aux Pays-Bas, Kawasaki passe devant Honda au nombre de podiums enregistrés en Mondial Superbike.

Les caprices de la météo ont quelque peu chamboulé le déroulement de la quatrième épreuve du championnat du monde Superbike organisée sur le circuit d’Assen aux Pays-Bas. La neige et le froid ont en effet contraint les organisateurs à reporter la première course prévue samedi après-midi. Le Sprint de la Superpole a donc lui été annulé et les départs des deux courses ont été donnés dimanche, la grille étant établie pour les deux manches à partir du classement des essais. Qualifié en huitième position, Jonathan Rea n’a mis que deux tours pour se hisser à la troisième place de la première course. Il l’a conservée jusqu’au drapeau à damier en ferraillant avec Michael Van der Mark. Lors de la deuxième course, le pilote Kawasaki a bouclé cinq tours en tête avant de s’incliner face à Alvaro Bautista. Deuxième à l’arrivée, Rea a offert à Kawasaki son 393e podium, permettant à la marque japonaise de passer devant Honda et de se hisser à la deuxième place des constructeurs ayant enregistré le plus grand nombre de podiums en Mondial Superbike. « Avec ces deux courses organisées dimanche, on a vécu un week-end à l’ancienne, glisse le quadruple champion du monde. J’avais une bonne moto et j’ai pu me bagarrer de bout en bout des deux courses. J’avais un bon grip malgré le froid, il n’y a que dans les derniers tours où la moto est devenue un peu plus difficile à piloter. » Cinquième aux essais, Leon Haslam s’est classé cinquième de la première course après une belle bagarre avec Alex Lowes. Un problème de pneu dans la deuxième course l’a ensuite contraint à se contenter d’une huitième place. Malgré une grosse chute aux essais, Toprak Razgatlioglu est parvenu à terminer deux fois neuvième. En Supersport, Lucas Mahias s’est classé cinquième et Hikari Okubo septième.

Le championnat

Sur les onze courses disputées depuis le début de la saison, Jonathan Rea en a terminé dix en deuxième position et une à la troisième place. Bien installé à la deuxième place du championnat MotoGP, le pilote Kawasaki compte aujourd’hui cinquante-cinq points de retard sur le leader Alvaro Bautista. Cinquième du classement général, Leon Haslam a jusqu’à présent inscrit 93 points. Toprak Razgatlioglu gagne lui une position en se hissant à la onzième place du classement général. En Supersport, Hikari Okubo glisse en cinquième position tandis que Lucas Mahias remonte à la septième place.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Argentine

Premier podium pour Márquez

En terminant troisième du Grand Prix d’Argentine, Álex Márquez a offert à l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS son premier podium de la saison. De son côté, Miguel Oliveira a inscrit ses premiers points en MotoGP.

Avec l’expérience, Álex Márquez a appris à ne pas se montrer trop gourmand.

« Il n’y a pas si longtemps, j’aurais peut-être cherché à en faire trop, confie l’ancien champion du monde Moto3. Cette fois, quand j’ai vu que Baldassari s’échappait en fin de course, je n’ai pas essayé de le rattraper, j’ai préféré assurer les points de la troisième place. Je sais que je dois encore faire évoluer mon pilotage pour exploiter correctement notre nouvelle moto. Avec le moteur Triumph, les trajectoires et la gestion des pneus sont différentes de ce qu’elles étaient l’an dernier. On va monter en puissance au fil des courses. »

Pour son coéquipier Xavi Vierge, la course à Termas de Rio Honda a malheureusement pris fin avant d’avoir commencé. Alors qu’il avait réalisé la pole position, la deuxième de sa carrière en Grands Prix, Xavi Vierge a été victime d’un problème électrique dans le tour de chauffe qui ne lui a pas permis de prendre le départ. Du côté de l’équipe Red Bull KTM Tech 3, Miguel Oliveira a fait sensation en récoltant ses premiers points en MotoGP avec une belle onzième place à l’arrivée, sur les talons de Pol Espargaro, l’officiel de la marque autrichienne. Hafizh Syahrin s’est classé seizième à la porte des points, tout comme Marc Bezzecchi en Moto2. Phillip Oettl a passé pour sa part la ligne d’arrivée en dix-neuvième position.

Le championnat

Grâce aux seize points obtenus en se glissant sur la troisième marche du podium, Álex Márquez se hisse à la quatrième place du championnat du monde Moto2. Xavi Vierge rétrograde lui en quatorzième position. En MotoGP, Miguel Oliveira profite de ses cinq premiers points pour rentrer dans le classement à la quinzième place, à seulement deux points de Jorge Lorenzo.

Championnat du monde MotoGP

Grand Prix du Qatar

Oliveira impressionne
Même s’il a manqué de réussite sur le circuit de Losail, Miguel Oliveira a fait forte impression pour ses débuts en MotoGP. Un rookie à suivre !

« J’avais de plus en plus de vibrations à l’arrière de la moto, raconte-t-il. J’avais l’impression que mon pneu allait exploser. Je termine finalement dix-septième en étant déçu de ne pas avoir pu marquer mes premiers points en MotoGP. »

Nul doute que ça n’est que partie remise. En manque de confiance, Hafizh Syahrin a lui franchi la ligne d’arrivée en vingtième position. En Moto2, ce sont les pilotes du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu en rentrant de concert dans le top dix. Deuxième sur la grille de départ, Xavi Vierge a bouclé le premier tour en tête avant de rétrograder jusqu’à la dixième place à cause d’un manque de grip de l’arrière en milieu de virage. Alex Marquez a pour sa part fini la course en septième position. Du côté des pilotes KTM Tech 3, Marc Bezzecchi est tombé dès le premier tour alors que Philipp Oettl s’est classé
vingt-troisième.

Le championnat

Seuls les deux pilotes du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS ont réussi à rentrer dans le classement du championnat Moto2 à l’arrivée de la première course de la saison. Alex Marquez pointe à la septième place et Xavi Vierge à la dixième.
Les pilotes KTM Tech 3 devront patienter jusqu’au prochain Grand Prix en Argentine pour tenter d’aller chercher leurs premiers points de la saison.

Elf, une marque de Total, s’associe avec le team KTM Tech3 en MotoGP et Moto2.

Paris, 20 Novembre 2018 – La saison 2019 marquera le début d’une nouvelle association entre deux grands noms de la compétition moto. Total, avec sa marque Elf, et le team KTM Tech 3 uniront en effet leurs forces dans les championnats du monde MotoGP et Moto2. Un nouveau partenariat de trois ans, aussi excitant et stimulant pour le pétrolier français que pour l’équipe de Grands Prix tricolore.

Forte de son expertise et de son savoir-faire dans le domaine des carburants et des lubrifiants, Elf accompagnera l’an prochain l’équipe Tech 3 dans son nouveau challenge au côté du constructeur KTM. La structure dirigée par Hervé Poncharal aura en effet pour mission de participer au développement des motos autrichiennes en tant qu’équipe junior. Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin en seront les pilotes MotoGP, Marco Bezzecchi et Philipp Ôttl les représentants en Moto2.

Présente en Grands Prix moto depuis 1973, Elf a toujours fait de son engagement en compétition un formidable champ d’expériences. Par sa contribution, Elf a ainsi participé au cours de toutes ces saisons au développement de nouvelles technologies. Cet esprit pionnier et ce goût pour la quête de la performance ne pouvaient que se marier avec l’emblématique équipe Tech 3, ainsi qu’avec l’usine KTM qui, depuis deux ans, a rejoint les catégories MotoGP et Moto2 pour développer de nouveaux projets.

Pierre-Gautier Caloni, Directeur Total Sponsoring & Compétition explique : « nous sommes très heureux de pouvoir annoncer que Total, via sa marque Elf, sera l’an prochain partenaire de l’équipe KTM Tech 3, en MotoGP ainsi qu’en Moto2. Derrière la structure Tech 3, il y a un homme, Hervé Poncharal, avec lequel nous sommes ravis de pouvoir désormais travailler. En créant son équipe il y a de ça trente ans, Hervé Poncharal a donné naissance à ce qui est devenu une référence et un emblème dans le paddock des Grands Prix moto. Le sérieux et le professionnalisme du team Tech 3 sont d’ailleurs, non sans raison, montrés en exemple. Avec Tech 3, nous allons par ailleurs pouvoir collaborer avec KTM, constructeur jeune et ambitieux, mais aussi leader européen sur le marché de la moto. Je suis persuadé que tous ensemble nous allons obtenir des résultats à la hauteur de ce que nos entités représentent, tout en continuant à développer nos produits et notre savoir-faire. »

Hervé Poncharal, Team Manager KTM Tech 3 ajoute : « pour une écurie comme Tech 3, engagée en MotoGP et en Moto2, qui plus est française, c’est un honneur que de pouvoir porter les couleurs de la marque Elf. Je suis vraiment très heureux de pouvoir aujourd’hui m’associer à ce grand nom des sports mécaniques. Au-delà de la marque et de son histoire, il y a aussi la technologie et la qualité des produits qui en ont fait la réputation. En fait, plus qu’un nouveau partenariat, ce sont des retrouvailles que nous célébrons aujourd’hui, puisqu’en 1995 déjà, le team Tech 3 avait pour partenaire la marque Elf. Pour mémoire, cette année-là nous faisions courir Jean-Philippe Ruggia et Olivier Jacque dans la catégorie 250. Plus tard, en 2001 et 2002, nous fîmes nos débuts en classe reine avec le soutien du pétrolier français. Elf, c’est aussi et surtout des carburants spéciaux et des lubrifiants qui vont nous aider dans notre quête de performance à l’heure où nous nous engageons dans une nouvelle aventure avec l’usine KTM. Pour Tech 3, la saison 2019 s’annonce excitante à plus d’un titre. »

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de Valence

Deux “Rookies of the Year”

Franco Morbidelli en MotoGP, et Joan Mir en Moto2 terminent tous les deux leur saison avec le titre de meilleur débutant. Une belle récompense pour le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS.

Les courses

La météo n’était pas au rendez-vous pour le dernier Grand Prix de la saison. De la première journée d’essais à la course, la pluie a fait la loi. Difficile dans ces conditions d’éviter les pièges du circuit Ricardo Tormo. En MotoGP, ni Franco Morbidelli ni Tom Lüthi n’ont rallié l’arrivée. Les deux hommes sont tombés avant que la course ne soit interrompue du fait d’un niveau d’eau trop important sur la piste. Et ni l’un ni l’autre n’ont pu prendre le second départ. Morbidelli occupait la cinquième place quand il est tombé, Lüthi était dix-septième. En Moto2, si Joan Mir a quitté la course dès le premier tour, Alex Marquez a réussi à accrocher devant son public son sixième podium de la saison. L’Espagnol aurait même pu gagner s’il n’était pas tombé à dix tours de l’arrivée. Il a heureusement pu repartir pour se classer troisième.

Le championnat

Franco Morbidelli termine sa première saison en MotoGP avec 50 points et la quinzième place au classement général. Tom Lüthi finit lui l’année sans aucun point. En Moto2, Alex Marquez profite de son dernier podium pour s’assurer la quatrième place du championnat avec 173 points inscrits. Joan Mir se classe lui sixième avec 155 points au compteur.

L’histoire

Si le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS n’a pas goûté cette année à la saveur de la victoire, le bilan de la saison 2018 demeure largement positif pour la structure belge. En MotoGP comme en Moto2, les hommes de Marc Van der Straten ont effet décroché les titres de “Rookie of the Year”. Franco Morbidelli s’est imposé en classe reine face à son coéquipier Tom Lüthi, mais aussi face à Hafizh Syahrin qui fut son plus sérieux adversaire, à Takaaki Nakagami et Xavier Simeon. « Finir meilleur débutant était mon objectif du début de saison, rappelle l’Italien, champion du monde Moto2 en 2017. Tout n’a pas été facile, j’ai eu beaucoup de choses à découvrir et les embûches n’ont pas manqué. Avoir réussi malgré tout à mener à bien ma mission est la meilleure façon de remercier et dire au-revoir à mon équipe. » En Moto2, Joan Mir a lui aussi dominé ses adversaires dans la course au “Rookie of the Year”, en l’occurrence Bo Bendsneyder, Joe Roberts, Jules Danilo et Federico Fuglini. Seul débutant à avoir réussi cette année à monter sur le podium, l’Espagnol courra l’an prochain en MotoGP.