Archives de catégorie : Moto

Championnat du monde Superbike – Etats-Unis

Rea fait le break

Après avoir pris les commandes du championnat en Grande-Bretagne, Jonathan Rea a mis un coup d’accélérateur sur le circuit sur de Laguna Seca pour mettre ses adversaires à distance au classement général.

Le quadruple champion du monde de Superbike ne pouvait rêver d’un plus beau scénario avant la trêve estivale. A Donington, début juillet, Jonathan Rea avait brillé en remportant les trois courses du week-end pour passer devant Alvaro Bautista, leader du championnat depuis l’ouverture de la saison en Australie. Une semaine plus tard, en Californie, le pilote Kawasaki a de nouveau fait le plein de points en profitant de deux erreurs de son adversaire pour faire le break au championnat. Après un début de saison où il lui avait fallu plier sans rompre, Jonathan Rea a retrouvé depuis quelques semaines la recette du succès. Sur le circuit de Laguna Seca, le Britannique a démontré sa forme du moment en réalisant un nouveau record de la piste en 1’22”700. Vainqueur samedi après-midi, il s’est de nouveau imposé lors de la course de la Superpole avant de terminer deuxième de la dernière manche derrière Chaz Davies. « Je n’aurais jamais imaginé un tel week-end en arrivant aux Etats-Unis, a déclaré Rea. Je pense même que j’aurais pu gagner dimanche après-midi si nous n’avions pas modifié les réglages de la moto avant la dernière course. J’avais un peu de flottement sur le train avant et j’ai préféré assurer derrière Chaz qui n’est pas pour l’instant un rival pour le titre. Le bilan du week-end est extrêmement positif. Nous avons repris l’ascendant sur nos adversaires, il faudra le garder en septembre quand le championnat reprendra. » Victime d’une chute samedi, Leon Haslam a dû poursuivre son week-end avec une main douloureuse et un bras manquant de force sur l’un des tracés les plus physiques du calendrier. Le Britannique a fait preuve de courage en terminant cinquième de la course sprint et sixième de la dernière course dimanche après-midi. « J’ai pu rejoindre Sykes et Lowes mais je n’avais pas les ressources pour les attaquer », regrettait le coéquipier de Jonathan Rea. Toprak Razgatlioglu a lui aussi confirmé sa forme du moment en terminant troisième à l’arrivée des deux courses et quatrième du sprint de la Superpole.

Le championnat

En deux week-ends, Jonathan Rea a totalement changer de statut. Le voilà désormais en tête du championnat avec 81 points d’avance sur Alvaro Bautista. A Laguna Seca, le pilote Kawasaki a décroché sa 80e victoire en Mondial Superbike et obtenu son 156e podium. Cinquième du classement général, Leon Haslam se maintient dans le sillage d’Alex Lowes et de Michael van der Mark alors que Toprak Razgatlioglu profite de ses deux podiums en Californie pour consolider sa sixième place. Prochaine épreuve au Portugal, sur le circuit de Portimao, le 8 septembre.

Championnat du monde Superbike – Grande-Bretagne

Rea en tête du championnat

En remportant  à Donington les deux courses du week-end plus le sprint de la Superpole, Jonathan Rea a fait le plein de points et s’est hissé pour la première fois de la saison en tête du championnat du monde Superbike.

Devant ses supporters, Jonathan Rea n’a pas fait de détails. En net regain de forme depuis quelques semaines, le pilote Kawasaki a tout simplement gagné les trois courses organisées sur le circuit de Donington. La première sous la pluie, les deux autres sur le sec. « J’avais ce week-end une moto irréprochable, commentait le quadruple champion du monde. Sa stabilité m’a permis de faire la différence, sur le mouillé comme sur sec. Je ne pouvais pas rêver mieux dans mon jardin de Donington. Honnêtement, je ne m’attendais pas à un tel week-end. Il me tarde maintenant les prochaines courses sur des tracés où nous devrions être encore plus performants. » Leon Haslam a lui aussi réjoui le public britannique. Troisième samedi après-midi, le coéquipier de Rea est remonté sur le podium du Sprint avant de se classer cinquième de la dernière course du week-end. « J’étais bien sur quatre vingt pour cent du circuit, a expliqué Haslam. Le dernier secteur stop and go m’a posé de gros problèmes, mais globalement je ne peux pas me plaindre des résultats du week-end. » Toprak Razgatlioglu a également brillé en Angleterre. Seulement treizième samedi sous la pluie, le pilote turc a enchaîné deux deuxième places le lendemain sur le sec. En Supersport, Lucas Mahias s’est élancé en tête pour se battre de bout en bout de la course avec Jules Cluzel et Federico Caricasulo. Le Français est finalement passé sous le drapeau à damier en troisième position, enchaînant ainsi son deuxième podium de suite. Hikari Okubo a quant à lui terminé la course en treizième position.

Le championnat

Pilote en forme du moment, Jonathan Rea s’est donc emparé des commandes du championnat du monde Superbike en enchaînant trois victoires et en profitant de la chute de Bautista samedi après-midi. Leader pour la première fois depuis l’ouverture de la saison, le pilote Kawasaki distance même l’Espagnol de 24 points. « On peut être satisfaits de nos progrès mais il ne faut pas s’enflammer, déclare le quadruple champion du monde en titre. A Jerez, nous avions 61 points de retard, tout peut changer d’une course à l’autre. Nous devons continuer à travailler en restant bien concentrés. » Toujours cinquième, Leon Haslam a lui réduit à cinq points son retard sur Alex Lowes. Il devance toujours Toprak Razgatlioglu crédité désormais de 153 points. En Supersport, Lucas Mahias se hisse en quatrième position. Le Français compte 50 points de retard sur Jules Cluzel qui le précède. Hikari Okubo glisse lui à la cinquième place du classement général avec un retard de neuf points sur son coéquipier.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Allemagne

Marquez à nouveau leader

Alex Marquez a rapidement tourné la page sur sa malheureuse course aux Pays-Bas. Vainqueur en Allemagne, l’ancien champion du monde Moto3 a récupéré la première place du classement général Moto2.

Fauché par la moto de Baldassari à Assen, Alex Marquez n’a pas traîné pour remonter la pente. Au Sachsenring, sur un circuit qui n’a pourtant jamais été l’un de ses préférés, le pilote Marc VDS a commencé par signer sa première pole position de la saison avant de remporter le lendemain sa quatrième victoire en cinq courses au terme d’un nouveau cavalier seul. « Je ne pensais pas avoir le rythme pour m’échapper, confie-t-il. Je voulais surtout économiser mes pneus pour les derniers tours. Je pensais pouvoir monter sur le podium, gagner est encore mieux. Une fois encore l’équipe a fait du bon boulot ce week-end, surtout après les problèmes techniques que nous avons connus samedi matin. Terminer la première moitié du championnat sur une bonne note me fait bien évidemment énormément plaisir. »


Xavi Vierge a lui encore manqué de réussite. Alors qu’il occupait la cinquième place et visait le podium, le Catalan est tombé après avoir été bousculé par Tom Lüthi. Côté Tech 3 où Philipp Öttl est toujours absent, Marco Bezzecchi s’est classé dix-neuvième, derrière Nicolo Bulega. En MotoGP, Miguel Oliveira a compromis ses chances de terminer dans les points en chutant dès le début de course. Le pilote KTM a tout de même pu repartir en enchaînant de bons chronos qui lui ont permis de passer sous le drapeau à damier en dix-huitième position, deux places derrière Hafizh Syahrin qui a encore échoué à la porte des points. On notera par ailleurs la belle quatrième place d’Hector Garzo à l’arrivée de la première épreuve de la nouvelle Coupe du Monde FIM MotoE. Kenny Foray a lui franchi la ligne en quatorzième position.

Le championnat

Vainqueur en Allemagne, Alex Marquez reprend les commandes du championnat du monde Moto2 avec huit points d’avance sur Tom Lüthi. Malgré son abandon, Xavi Vierge conserve la douzième place du classement général. Marco Bezzecchi glisse pour sa part à la vingt-troisième place. En MotoGP, Miguel Oliveira demeure dix-huitième alors qu’Hafizh Syahrin perd une place. A mi-parcours, le pilote Malaisien se retrouve vingt-cinquième avec trois points.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix des Pays-Bas

Les premiers points de Bezzecchi

Dixième à l’arrivée du Grand Prix des Pays-Bas, Marco Bezzecchi a inscrit à Assen ses premiers points en Moto2. Une juste récompense pour le pilote italien qui n’a jamais baissé les bras.

Si l’adaptation au châssis KTM et la catégorie Moto2 n’a pas été pour lui sans mal, Marco Bezzecchi ne s’est jamais découragé depuis l’ouverture du championnat. L’Italien, qui courait encore après ses premiers points, a réalisé sa meilleure course de la saison aux Pays-Bas en terminant dixième sur les talons de Dominique Aegerter. « Je suis vraiment heureux de ce résultat, confie le rookie du championnat. D’autant que la course était très difficile à cause du vent. J’ai cru à plusieurs reprises que j’allais descendre en marche de la moto. Je me suis accroché et j’ai été récompensé. J’espère que ce résultat va maintenant me permettre de passer un cap. » Toujours blessé, Philipp Öttl était lui encore absent aux Pays-Bas. En MotoGP aussi, les pilotes KTM Tech 3 se sont mis en valeur en rentrant de concert dans les points. Miguel Oliveira s’est classé treizième et Hafizh Syahrin quinzième. Une performance d’autant plus remarquable que l’ensemble des pilotes KTM a été à la peine sur l’un des tracés les plus physiques du championnat. Du côté de l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, la réussite n’a pas été au rendez-vous. Alors qu’il menait la course et pouvait espérer une quatrième victoire de suite, Alex Marquez s’est retrouvé par terre après avoir été percuté par la moto de Baldassari à deux tours de l’arrivée. « Ce type d’incident peut malheureusement se produire, a commenté l’Espagnol. C’est la course. Il faut rester positif, cette chute n’est pas la conséquence d’une erreur, nous n’avons rien à nous reprocher. L’objectif de la prochaine course en Allemagne sera de récupérer les commandes du championnat. » Quant à Xavi Vierge, qualifié sur la première ligne de la grille départ, il est lui aussi tombé en s’accrochant avec Augusto Fernandez alors qu’il pouvait prétendre à une place sur le podium.

Le championnat

Après Jerez, pour la deuxième fois de la saison, Alex Marquez n’a pas marqué de point à Assen. Le pilote Marc VDS rétrograde pour la peine à la deuxième place du classement général à six points de Tom Lüthi. Xavi Vierge perd lui aussi une place et glisse en douzième position. Marco Bezzecchi fait lui son entrée au classement général grâce à ses six premiers points. Le pilote Tech 3 pointe désormais en vingt-deuxième position. En MotoGP, Miguel Oliveira passe à la dix-huitième place alors qu’Hafizh Syahrin se hisse en vingt-quatrième position.

Championnat du monde Superbike – Un triplé Kawasaki

Un triplé Kawasaki

Le week-end à Misano a souri aux pilotes Kawasaki, et plus particulièrement à Jonathan Rea qui a décroché deux victoires sur la piste italienne. Le quadruple champion du monde a ainsi considérablement réduit son retard au classement général sur Alvaro Bautista.

Dimanche après-midi, la marque Kawasaki a écrit une belle page d’histoire grâce à Jonathan Rea, Toprak Razgatlioglu et Leon Haslam. Les deux Britanniques et le Turc sont effet montés ensemble sur le dernier podium du week-end de Mondial Superbike organisé sur le circuit de Misano. Un magnifique tir groupé, que le constructeur japonais n’avait plus réalisé depuis 1993 sur le circuit de Sugo, et qui est venu conclure un week-end très productif, notamment pour le quadruple champion du monde en titre. Samedi, Jonathan Rea avait en effet déjà fait parler de lui en signant sa troisième Superpole de la saison avant de s’imposer sur la ligne d’arrivée de la première course du week-end avec plus de trois secondes d’avance sur Tom Sykes, son ancien coéquipier. Une course difficile disputée sous la pluie.

« C’est la première fois de la saison que je roulais sur le mouillé, raconte Rea. La piste était délicate car le niveau de l’eau variait d’un tour à l’autre. J’ai longtemps bagarré avec Alex Lowes, jusqu’à sa chute qui m’a facilité la tâche. La moto était très stable, ça m’a beaucoup aidé dans ces conditions délicates. »

Cinquième du Sprint du dimanche après une petite chute qui l’a privé du podium, Rea s’est de nouveau imposé lors de la dernière course, cette fois devant Toprak Razgatlioglu et Leon Haslam. 
« Un super week-end pour Kawasaki », résume le Britannique. Leon Haslam était déjà monté sur le podium à l’arrivée du Sprint, et il aurait pu en faire autant la veille s’il n’était pas tombé après treize tours de course. Avant sa deuxième place dimanche après-midi, Razgatlioglu était lui aussi tombé samedi alors qu’il occupait la septième place. Le Turc s’est racheté le lendemain en enchaînant une quatrième et une valeureuse deuxième places. En Supersport, Lucas Mahias a lui aussi décroché son premier podium avec Kawasaki en se classant troisième après avoir signé une encourageante pole position. Hikari Okubo a franchi la ligne d’arrivée en cinquième position.

Le championnat

Grâce à son premier doublé de la saison, Jonathan Rea a considérablement réduit son retard sur le leader du championnat. Le Britannique est en effet revenu à seize points d’Alvaro Bautista. Toujours cinquième, Leon Haslam n’est quant à lui plus qu’à onze points d’Alex Lowes qui le précède. Quant à Toprak Razgatlioglu, il se hisse à la sixième place du classement général. En Supersport, Hikari Okubo conserve sa quatrième place alors que Lucas Mahias remonte en cinquième position à quatre points de son coéquipier japonais.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de Catalogne

Marquez, vainqueur et leader

En décrochant sa troisième victoire de rang, Alex Marquez s’est emparé des commandes du championnat du monde Moto2 dans son jardin catalan. Une excellente opération pour le pilote espagnol.

Depuis la saison 2014 à l’issue de laquelle Tito Rabat avait été sacré champion du monde Moto2, plus aucun pilote espagnol n’avait réussi à enchaîner trois victoires d’affilée. Alex Marquez peut-il y voir un signe ? « Il est beaucoup trop tôt pour penser au titre, réplique ce dernier. Continuons à travailler comme nous le faisons depuis le début de la saison, et restons concentrés. La saison est encore longue. » Prudent dans ses déclarations, Alex Marquez ne vient pas moins d’enchaîner trois succès probants au Mans, au Mugello et à Barcelone. Devant le public catalan, le pilote du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a bataillé avec Tom Lüthi avant de lâcher son adversaire à cinq tours de l’arrivée. « Cette course était difficile à contrôler car la piste était très glissante, raconte Marquez. J’y suis parvenu et je suis le plus heureux car je me retrouve ainsi en tête du classement général. » Vingtième sur la grille de départ, Xavi Vierge a réalisé pour sa part une très belle remontée jusqu’à la huitième place. « On s’est perdu dans les réglages samedi après-midi, confie le Catalan. On a néanmoins retrouvé la route dimanche matin et c’est ce qui m’a permis d’effectuer cette belle remontée. » Du côté de l’équipe Tech 3 KTM, Marco Bezzecchi s’est classé vingt-troisième alors que Philipp Oettl a dû renoncer à prendre le départ à cause d’une chute aux essais qui lui a valu une commotion cérébrale. En MotoGP, Miguel Oliveira est passé sous le drapeau à damier en douzième position malgré le fait qu’il ait dû sortir de la piste en début de course pour éviter l’accrochage entre les deux Aprilia de Bradley Smith et Aleix Espargaro. Hafyzh Syahrin a lui été victime d’une panne moteur qui l’a contraint à l’abandon.

Le championnat

Grâce à sa troisième victoire de rang, Alex Marquez se hisse à la première place du classement général de la catégorie Moto2. L’Espagnol devance désormais Tom Lüthi de sept points. Pas de changement pour Xavi Vierge, toujours onzième avec désormais trente-neuf points. En MotoGP, Miguel Oliveira gagne deux places. Le voilà dix-septième avec douze points à quatre longueur de Johann Zarco. Hafizh Syarhin recule quant à lui à la vingt-cinquième place.

Endurance Huit Heures – d’Oschersleben

Nouveau leader

Deuxième des Huit Heures d’Oschersleben, le team Kawasaki a repris la première place du classement général du championnat du monde d’Endurance. Le titre se jouera dans un mois sur le circuit de Suzuka.

Contrainte à l’abandon après moins de deux heures de course en Slovaquie, l’équipe de Gilles Stafler avait à cœur de se racheter à l’occasion des Huit Heures d’Oschersleben, avant-dernière épreuve du championnat du monde d’Endurance. Les pilotes Kawasaki ont été à la hauteur. Dès les essais, Jeremy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa se sont mis en évidence en allant décrocher la pole position. « Même si elle n’est pas déterminante pour une course d’Endurance, la première place sur la grille de départ offre aujourd’hui cinq points à l’équipage qui la réalise », rappellait Gilles Stafler. Et quand on a à rattraper dix points sur le nouveau leader, à savoir le SERT, depuis la dernière course en Slovaquie, cela méritait de faire un petit effort en qualification. Encore fallait-il ensuite transformer l’essai en course. Ce que Guarnoni et Nigon ont fait brillamment. Les deux Français ont en effet enchaîné les relais à deux. Une stratégie qui a payé puisqu’ils ont réussi à amener la Kawasaki n°11 sur la deuxième marche du podium. « David était ce week-end aussi rapide que Jeremy et Erwan, mais son pilotage est malheureusement plus gourmand en carburant, explique le patron du SRC. Le faire rouler en course nous aurait coûter un ravitaillement supplémentaire et nous ne pouvions pas nous le permettre. » En Allemagne, l’objectif de l’équipe Kawasaki était d’essayer de récupérer les commandes du championnat au SERT. « Quand Gregg Black est tombé, nous n’avons pas pris de risque mais calquer notre course sur celle de la Suzuki », poursuit Stafler. Seulement dixième sous le drapeau à damier, l’équipage du SERT a donc rendu la première place du classement général au team SRC Kawasaki. Le patron des Verts espère désormais pouvoir participer à la finale du championnat à Suzuka pour essayer d’y décrocher le titre mondial, fort de ses cinq points d’avance.

Championnat du monde Superbike – Espagne

Rea réduit son retard

En montant sur le podium tout en profitant de la chute d’Alvaro Bautista lors de la dernière course du week-end, Jonathan Rea a réduit son retard sur le leader du championnat.

Si tout n’a pas été parfait à Jerez pour le quadruple champion du monde Superbike, Jonathan Rea a tout de même réussi à profiter de son passage en Andalousie pour réduire de deux points son retard sur Alvaro Bautista. Quatrième de la première course du week-end à vingt secondes du pilote Ducati, quatrième du sprint de la Superpole, Jonathan Rea a su augmenter le rythme dimanche après-midi pour se hisser sur la deuxième marche du podium derrière le Néerlandais Michael Van der Mark. « Un vrai podium après un samedi difficile, commentait le pilote Kawasaki. Je n’avais pas de feeling avec le train avant de la moto mais l’équipe a travaillé dur pour trouver des solutions et je me sentais beaucoup mieux dimanche malgré l’augmentation de la température de la piste. Nous allons maintenant effectuer des tests à Misano où j’espère que nous continuerons à progresser avec la mise au point de notre machine. » Souffrant lui aussi d’un manque de grip de son pneu avant, Leon Haslam s’est classé neuvième samedi avant d’enchaîner dimanche une sixième et une cinquième places. De son côté, Toprak Razgatlioglu a réussi à retrouver le chemin du podium un mois après y avoir goûté à Imola. Le pilote Kawasaki a terminé cinquième de la première course, septième du sprint, et troisième dimanche, sur les talons de Jonathan Rea. En Supersport, Lucas Mahias et Hikari Okubo sont passés sous le drapeau à damiers en sixième et septième positions.

Le championnat

En montant sur la deuxième marche du dernier podium du week-end espagnol, Jonathan Rea a réduit à 41 points sur le leader du classement général. Deuxième du championnat, le pilote Kawasaki n’a pas renoncé à conserver son titre mondial malgré la domination affichée par Alvaro Bautista sur la première partie du championnat. Leon Haslam conserve de son côté la cinquième place alors que Toprak Razgatlioglu se hisse en septième position. Pas de changement en revanche du côté des pilotes Supersport. Hikari Okubo se maintient en quatrième position avec 59 points tandis que Lucas Mahias ne bouge pas de la septième place.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Italie

Marquez enchaîne

Dans la foulée de sa victoire au Mans, Alex Marquez a décroché un deuxième succès de rang en Italie. Une série qui permet à l’Espagnol de revenir à la deuxième place du classement général à deux points du leader.

Alex Marquez a bel et bien retrouvé son chemin. Alors qu’il n’avait plus gagné depuis le Grand Prix du Japon 2017, l’ancien champion du monde Moto3 vient d’enchaîner en France et en Italie deux victoires de suite. En 2014, alors sur la route de son titre, il avait réalisé la même performance en s’imposant à Barcelone puis à Assen. « J’ai fait la course dont j’avais besoin, confie le pilote Marc VDS. J’ai attendu intelligemment, j’ai géré la situation en laissant Lüthi et Schrotter rouler devant en début de course. Et quand je les ai doublés j’ai pu m’installer dans le rythme que j’avais eu ce matin au warm up. Ça a fonctionné. Petit à petit j’ai consolidé mon avance. Je suis très content car le team a encore fait du super boulot. L’an dernier nous avions eu du mal à régler la moto sur ce circuit. Cela nous fait deux victoires consécutives, mais il ne faut rien lâcher. Continuons à travailler comme cela car le championnat est encore très long. » Victime d’un accrochage en début de course avec Lecuona et Di Giananntonio, Vierge est remonté de la seizième à la douzième place. « Mon rythme a malheureusement baissé sur la deuxième partie de la course », regrettait le coéquipier de Marquez. Côté Tech 3, Philipp Oettl et Marco Bezzecchi ont souffert de problèmes de drible et ont dû se contenter des 21e et 23e positions sur la ligne d’arrivée. En MotoGP, Oliveira et Syahrin n’ont pas été plus heureux. Le Portugais a souffert d’un manque de motricité et s’est classé seizième alors que le Malaisien, qui avait donné des signes encourageants de progrès aux essais, a dû abandonner après plusieurs grosses glissades de l’avant qui ont douché ses ambitions.

Le championnat

En enchaînant deux victoires d’affilée, Alex Marquez revient à a deuxième place du classement général Moto2 à seulement deux points du leader Lorenzo Baldassari. Xavi Vierge se maintient en onzième position. Pour Marco Bezzecchi et Philipp Oettl, le compteur demeure à zéro points. En MotoGP, Miguel Oliveira perd une place et glisse de la dix-huitième à la dix-neuvième position. Hafizh Syarhin en perd lui deux et se retrouve vingt-troisième.

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de France

Marquez vainqueur au Mans

Privé de victoire depuis le mois d’octobre 2017, Alex Marquez a retrouvé le chemin du succès à l’occasion du Grand Prix de France organisé sur le circuit Bugatti.

« Je suis tellement heureux ! C’est vraiment savoureux de gagner à nouveau après avoir attendu si longtemps. »

A l’arrivée de la cinquième course de la saison, Alex Marquez est aux anges. Privé de victoire depuis le Grand Prix du Japon 2017, l’ancien champion du monde Moto3 s’est remis au Mans dans le sens de la marche grâce à un judicieux choix de pneu arrière sur la grille de départ.

«Une victoire d’équipe qui récompense le travail de tous depuis les essais hivernaux »

souligne Marquez. Qualifié sur la première ligne de la grille de départ, le Catalan s’est emparé des commandes de la course au quatrième tour. Il ne les a plus quittées.

« J’ai fait sept bons premiers tours et à partir de là j’ai géré en essayant de rester bien concentré. J’essayais de ne pas trop penser, juste piloter proprement. »

Cinquième sous le drapeau à damier, Xavi Vierge était lui aussi satisfait de son Grand Prix de France.

« On progresse à chaque fois, se félicite l’Espagnol. J’espère pouvoir me battre pour la victoire très rapidement. »

Du côté de l’équipe Tech 3, Marco Bezzecchi et Philipp Oettl se sont classés dix-huitième et dix-neuvième, juste devant Jorge Martin, autre pilote KTM. Hafizh Syahrin et Miguel Oliveira, les deux pilotes d’Hervé Poncharal engagés en MotoGP, sont en revanche rentrés tous les deux dans les points en se classant quatorzième et quinzième. Une première cette saison pour la structure française.

Le championnat

Grâce à sa victoire dans la Sarthe, Alex Marquez remonte à la quatrième place du classement général à seulement quatorze points du leader Lorenzo Baldassari, victime d’une chute au Mans. Xavi Vierge passe lui de la quatorzième à la onzième place. En MotoGP, Miguel Oliveira glisse en dix-huitième position alors que Hafizh Syahrin, qui empoche ses deux premiers points de la saison, rentre au classement à la vingt-et-unième place.