Archives de catégorie : Saison 2013

BRÉSIL

Sebastian Vettel a décroché sa neuvième victoire consécutive au Brésil en clôture de la saison. Mark Webber quitte la Formule 1 sur une deuxième place.

Vettel termine sur une victoire

brasil2Les faits
Vainqueur à Interlagos, le quadruple champion du monde égale deux records d’un coup, celui de courses remportées d’affilée (9), détenu par Alberto Ascari, et de victoires en une saison (13, Michael Schumacher).
Le départ n’a pas été parfait pour Vettel, en pole, et passé par Nico Rosberg au premier freinage. L’Allemand s’est fait ensuite une petite frayeur dans les stands, attendant des pneus non préparés. Romain Grosjean, l’autre homme en forme de cette fin de saison, a abandonné dès le troisième tour (moteur).

Le chiffre
0 – Pour la première fois de la saison, Lotus n’a pas marqué de point. Outre la casse de Grojean, Heikki Kovalainen, le remplaçant de Kimi Raikkönen depuis les États-Unis, a terminé 14e.

La phrase
« Ce fut une très belle façon de terminer ma carrière, une carrière dont j’ai apprécié tous les moments », a déclaré Webber, qui s’en va après 215 courses, 12 saisons, 9 victoires, 42 podiums et 13 poles positions.

L’anecdote
Après un accrochage entre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, Red Bull a cru que la Voiture de Sécurité allait rentrer en piste. Sebastian Vettel est revenu au stand mais il n’était pas attendu. Mark Webber, arrivé juste derrière, devait patienter.

À venir
Grand Prix d’Australie 2014 (14-16 mars)

ETATS UNIS

Au bout d’un cavalier seul, à l’occasion du Grand Prix des États-Unis sur le tracé d’Austin (Texas), Sebastian Vettel a remporté une huitième victoire consécutive en une saison. C’est un nouveau record pour le quadruple champion du monde.

Grand huit pour Vettel

F1 - GRAND PRIX OF THE UNITED STATES 2013Les faits
Malgré un départ timide, l’Allemand conservait sa pole position au premier virage sous la pression de Romain Grosjean, qui dépassait Mark Webber. Rapidement, la Voiture de Sécurité était appelée en piste, suite à l’accident d’Adrian Sutil. Mais il en fallait plus pour perturber le clan Red Bull et son pilote fétiche, qui reprenait rapidement ses distances pour aller glaner une 38e victoire.

Le plus gros suspense concernait la deuxième place avec une bagarre serrée entre Grosjean et Webber qui tournait à la faveur du Français, impeccable pendant 56 tours.

Le chiffre
8. – Le nombre de victoires consécutives pour Sebastian Vettel, invaincu depuis juillet, qui signe un nouveau record en Formule 1 sur une saison. Il efface Alberto Ascari et un certain Michael Schumacher (7 victoires).

La phrase
« Souvenez-vous bien de ces jours les gars. Il n’y a aucune garantie que cela dure éternellement. Alors profitons-en. » Sebastian Vettel, conscient de la portée de son exploit, à la radio avec son équipe.

L’anecdote
Kimi Räikkönen n’était pas aux États-Unis. Opéré du dos et remplacé par Heikki Kovalainen qui a terminé à la 15e place à Austin. Iceman reviendra en 2014 sous les couleurs de Ferrari.

Prochain GP
Brésil (22-24 novembre)

ABU DHABI

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix d’Abou Dhabi, à la lumière des projecteurs, avec une avance colossale. Les titres sont acquis mais la machine gagne toujours.

Vettel, la nuit lui appartient

abudhabi2Les faits
Vettel réussissait le meilleur départ et dépassait au premier virage le poleman Mark Webber. Plus personne ne le revoyait. L’Allemand s’offrait  »le sentiment de voler » à Yas Marina, avec 30”8 d’avance sur son coéquipier à l’arrivée. 15e doublé Red Bull, 100e podium (le 60e pour Vettel).
Nico Rosberg franchissait la ligne en troisième position, avec une petite seconde d’avance sur Romain Grosjean. Le pilote Lotus échouait tout près de son quatrième podium consécutif. Kimi Raikkönen a vécu un week-end noir, exclu des qualifications samedi soir (fond plat non conforme), parti en fond de grille, il abandonnait d’entrée, s’accrochant avec une Caterham.

Le chiffre
7 – Septième victoire consécutive pour Vettel, la 11e cette saison. Un seul pilote a jamais affiché une telle réussite : Michael Schumacher en 2004.

La phrase
« Cette fois, elle est pour toi l’amende », a signifié le patron de Red Bull Christian Horner à son pilote victorieux après une nouvelle série de  »donuts ». Une telle manifestation de joie était réprimée de 25 000 € en Inde.

L’anecdote
En réalisant la 13e pole position de sa carrière, Webber a égalé Jack Brabham au titre de meilleur Australien dans l’exercice du tour lancé. Le champion du monde 1959, 1960 et 1966 a réussi ses poles entre 1959 et 1970 et Webber, qui quittera la F1 à la fin de la saison, entre 2009 et 2013.

À venir
États-Unis (15-17 novembre)

INDE

Imbattable en Inde depuis trois ans, Sebastian Vettel s’est imposé en partant de la pole à Buddh. Au bout de cette démonstration, un quatrième titre de champion du monde de F1.

Vettel à la puissance 4

indiaLes faits
Auteur d’un départ prudent, le pilote Red Bull conservait la tête au premier virage avant de troquer ses pneus tendres pour des mediums au début du troisième tour. Sur une stratégie différente de celle de son équipier Mark Webber, alors en tête, Vettel profitait des déboires de l’Australien, de nouveau contraint à l’abandon, pour assurer sa dixième victoire en 2013, la sixième de rang sur le tracé de Greater Noida.

Parti dix-septième après une qualification cafouillée par l’équipe Lotus, Romain Grosjean décroche, au terme d’une époustouflante remontée, un troisième podium en trois courses, derrière la Mercedes de Nico Rosberg et non sans avoir bataillé avec Kimi Räikkönen.

Le chiffre
4. Avec quatre titres, Vettel prend place parmi les quatre pilotes les plus couronnés de l’Histoire de la F1 avec Michael Schumacher (7), Juan Manuel Fangio (5) et Alain Prost (4). Mais il est le seul à avoir remporté ses quatre premiers titres d’affilée.

La phrase
« C’est probablement le plus beau jour de ma vie. Dominer cet incroyable peloton constellé de pilotes incroyablement talentueux, c’est fou. » Vettel.

L’anecdote
Pour fêter ça, Vettel a régalé la foule d’une série de “donuts” – en principe défendus – avant de se prosterner pleine piste devant Hungry Heidi, le petit nom de sa monoplace, qui le vaut bien.

À venir : Abou Dhabi (1er-3 novembre)

JAPAN

Sebastian Vettel s’impose à Suzuka, sa cinquième victoire consécutive cette saison, sa neuvième au total. Mais il devra encore attendre un peu pour célébrer son quatrième titre mondial.

Vettel victorieux au Japon

Japan2La course
Vettel ne réussit pas le départ parfait dont il a l’habitude, dépassé par un Romain Grosjean impérial à l’extinction des feux. Il voyage en troisième position pendant la première moitié de course puis reprend les commandes grâce à une stratégie décalée. Des arrêts au stand retardés lui permettent de faire la différence sur Grosjean et sur son coéquipier Mark Webber, parti en pole position mais deuxième sur la ligne d’arrivée.
Le pilote Lotus complète le podium. Fernando Alonso, quatrième à l’arrivée devant Kimi Raikkönen, retarde encore un peu l’échéance du nouveau sacre de Sebastian Vettel.

Le chiffre
10 – Le nombre de points qu’il manque à Sebastian Vettel pour décrocher un quatrième titre mondial. S’il se classe dans les cinq premiers en Inde, ce sera chose faite.

La phrase
« J’ai pensé qu’aujourd’hui, c’était le jour de ma première victoire ». Romain Grosjean n’est pas le seul à y avoir cru, il termine troisième derrière les Red Bull. Olivier Panis, dernier vainqueur français en F1, à Monaco en 1996, attend toujours son successeur.

L’anecdote
Grâce à la pole position de Mark Webber, sa première cette saison, le moteur Renault détient désormais le record dans ce domaine avec 209, une de plus que Ferrari.

À suivre
Inde (25-27 octobre)

CORÉE

Nouveau week-end de rêve pour Sebastian Vettel qui signe sur la Red Bull sa huitième victoire en 2013, devant Kimi Räikkönen et Romain Grosjean, lors du Grand Prix de Corée.

Vettel s’impose aussi en Corée

korea2Les faits
En pole, le triple-champion du monde gère parfaitement son départ pour compter jusqu’à six secondes d’avance sur Romain Grosjean avant la première intervention de la Voiture de Sécurité.

En habitué, l’Allemand ralentit la meute au restart pour prendre tout le monde de vitesse lorsqu’il le décide et assure sa première place. Il le refera après le second passage de la Voiture de Sécurité, triompher pour la troisième fois consécutive à Yeongam. C’est aussi sa cinquième victoire sur les six dernières courses.

Le chiffre
77. C’est l’écart au classement entre Sebastian Vettel et son premier poursuivant, Fernando Alonso. Le pilote Red Bull peut être sacré champion du monde pour la quatrième fois consécutive dès le prochain GP, à Suzuka.

La phrase
« Ça fait du bien de revenir sur la podium !” Bien que dépassé par son coéquipier Räikkönen à la régulière, Grosjean a égalé, avec sa 3e place, son meilleur résultat de l’année. Le Français est parti de la même place sur la grille.

L’anecdote
Les malheurs continuent pour Mark Webber. À la lutte pour le podium, l’Australien a été percuté par la Force India d’Adrian Sutil. Sa RB9 a terminé en flammes et paniqué les commissaires, ce qui a occasionné la deuxième Voiture de Sécurité.

À suivre : Japon (11-13 octobre)

SINGAPOUR

Sebastian Vettel décroche sa troisième victoire consécutive à Singapour avec plus de trente secondes d’avance. Il se rapproche un peu plus de son quatrième titre mondial.

Vettel sur une autre planète

singapore2Les faits
Nico Rosberg prend un meilleur départ que Vettel, il passe en tête au premier virage. L’Allemand ne s’affole pas, il reprend tout de suite l’avantage et s’envole vers sa septième victoire de la saison devant Fernando Alonso, son dauphin dans cette course comme au championnat avec 60 points de retard. Le pilote Ferrari a gagné quatre positions au départ, mais n’a pu inquiéter l’intouchable Vettel. Kimi Raikkönen complétait le podium, après une belle remontée depuis sa 13e place sur la grille. Mark Webber, dans le dernier tour, et Romain Grosjean ont abandonné.

Le chiffre
33 – Vettel compte 33 victoires en F1, une de plus qu’Alonso. Il est seul quatrième dans ce domaine derrière Michael Schumacher (91), Alain Prost (51) et Ayrton Senna (41).

La phrase
« Il y a eu un sentiment bizarre dans le stand à deux minutes de la fin ». Vettel n’a fait qu’un tour rapide en qualification, il se pensait à l’abri. Sorti de sa monoplace, il ne l’était pas, Rosberg échouant à 91 millièmes de sa pole.

L’anecdote
Le moteur a lâché sur la monoplace de Webber dans le dernier tour, il a profité de la Ferrari de son ami Fernando Alonso pour s’offrir tout de même un joli tour d’honneur.

Prochain Grand Prix
Grand Prix de Corée (4-6 octobre)

ITALIE

Week-end parfait pour Sebastian Vettel, auteur de sa quarantième pole position en F1 samedi, avant de faire cavalier seul dimanche pour s’imposer sous le drapeau à damiers du GP d’Italie, devant Fernando Alonso et Mark Webber ; offrant une 40e victoire à Red Bull.

Vettel s’impose en Italie

F1 -  GRAND PRIX OF ITALIA 2013Les faits
Mis à part un blocage de roue au premier freinage, le triple champion du monde a parfaitement géré son envol. Il s’est ensuite détaché pour faciliter son unique arrêt et signer sa troisième victoire à Monza, après 2008 et 2011.

Incapable de reprendre la RB9 de l’Allemand malgré un début de GP tonitruant qui l’a vu passer Nico Hülkenberg, Webber et Felipe Massa, l’Espagnol accuse désormais 53 points de retard au classement des pilotes. Romain Grosjean s’est classé huitième, Kimi Räikkönen onzième.

Le chiffre
40. C’est le nombre de pole positions de Sebastian Vettel en F1, à 25 unités d’Ayrton Senna et 28 de Michael Schumacher, les deux seuls à le devancer, alors qu’il n’a que 26 ans.

La phrase
« Ce fut une course fantastique. Je suis heureux d’avoir battu les hommes en rouge. Notre voiture était la meilleure sur ce week-end même si nous ne nous y attendions pas. » Sebastian Vettel après sa victoire.

L’anecdote
Red Bull a dû gérer sur la fin quelques soucis de boîte de vitesses, ses deux pilotes étant privés d’un de leurs rapports. Avec l’aide de leur stand, ils ont mené leur RB9 sans encombre au podium.

Prochain GP : Singapour (20-22 septembre)